POLITIQUE


Chaloka Beyani: Je n’ai vu nulle part dans le monde que des quartiers modernes comme en Azerbaïdjan soient construits pour les personnes déplacées

A+ A

Bakou, 23 mai (AzerATc). Ali Hassanov, vice-Premier ministre de la République d’Azerbaïdjan, président du Comité d’Etat pour les réfugiés et les personnes déplacées, a rencontré Chaloka Beyani, rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits des personnes déplacées.

«C’est important que les étrangers visitent notre pays et voient de leurs propres yeux les réalités en Azerbaïdjan.

Actuellement, le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh est le seul problème de notre pays. Nous voulons que le Conseil de Sécurité de l’ONU assure l’accomplissement de ses 4 résolutions relatives au conflit du Haut-Karabagh. Nous ne voulons rien d’autre. Mais les revendications territoriales infondées des Arméniens sont inacceptables» a souligné Ali Hassanov.

«Le gouvernement azerbaïdjanais prend des mesures juridique, ainsi que socio-économique afin de répondre aux besoins des réfugiés et des personnes déplacées. Les 82 quartiers construits pour les réfugiés et personnes déplacées sont conformes aux normes internationales. Les efforts du président azerbaïdjanais à l’égard de la résolution des problèmes des personnes déplacées sont évidents» a fait savoir Ali Hassanov.

«L’objectif de ma visite en Azerbaïdjan consiste à étudier la situation relative à la résolution des problèmes des personnes déplacées.

Il faut d’abord conclure un accord pour que les personnes déplacées puissent retourner dans leur terre natale. En même temps, les résolutions sur le règlement du conflit doivent être respectées. Nous accordons une importance particulière à l’approche de l’ONU à l’égard de l’intégrité territoriale et l’indépendance de l’Azerbaïdjan» a indiqué Chaloka Beyani.

«Le gouvernement azerbaïdjanais a fait beaucoup pour améliorer les conditions de vie des réfugiés et des personnes déplacées. Ces travaux couvrent différents domaines, y compris l’éducation, la science et la santé. De nouveaux quartiers ont été construits pour les personnes déplacées. Je n’ai vu nulle part dans le monde que des quartiers modernes comme en Azerbaïdjan soient construits pour les personnes déplacées. Nous saluons la construction de ces quartiers. Nous sommes également conscients du fait que ces mesures servent à l’amélioration temporaire des conditions des personnes déplacées» a expliqué le rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits des personnes déplacées.

Ensuite, les parties ont échangé leurs points sur les questions d’intérêt communs.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules