POLITIQUE


Communiqué de presse du Ministère des Affaires Etrangères

A+ A

Bakou, 30 mai (AZERTAC). Makvala Gonashvili, président de l’Union géorgienne des Ecrivains, dont le nom a été inclus dans la liste «personna non grata » (personnes indésirables) du Ministère des Affaires étrangères de la République d’Azerbaïdjan suite à sa violation de la loi «Sur la frontière étatique» du pays en se rendant illégalement aux territoires occupés de la République d’Azerbaïdjan, a fait une demande écrite à l’Azerbaïdjan pour faire retirer son nom de cette liste.

Soulignant que sa visite illégale aux territoires occupés de la République d’Azerbaïdjan les 16-18 octobre 2012 afin d’assister à un «Festival international de la poésie» n’avait pas l’intention de froisser les sentiments patriotiques de la nation azerbaïdjanaise, Makvala Gonashvili déclare dans sa demande écrite qu’il avait tenté plusieurs fois de prouver son affection et ses sentiments d’amitié envers le peuple azerbaïdjanais et qu’il n’était pas conscient des conséquences juridiques de cette visite.

Makvala Gonashvili souligné également que les démarches qu’il a faites n’étaient pas intentionnées et qu’il prend l’engagement de se comporter conformément aux exigences des autorités de la République d’Azerbaïdjan. Il demande de faire retirer son nom de la liste «persona non grata» afin de communiquer avec ses homologues azerbaïdjanais en Géorgie, ainsi qu’en Azerbaïdjan.

La demande de Makvala Gonashvili sera examinée d’une manière appropriée.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules