POLITIQUE


Didier Burkhalter, président suisse, a été au Milli Medjlis

A+ A

Bakou, 2 juin (AZERTAC). Ogtay Assadov, président du Milli Medjlis, a reçu aujourd’hui Didier Burkhalter, président la Confédération suisse, en visite en Azerbaïdjan.

Le président du Milli Medjlis a abordé les relations azerbaïdjano – helvétiques et la coopération bilatérale dans divers domaines. Il a noté que plus de 40 entreprises suisses opéraient en Azerbaïdjan, dont la plupart dans le secteur non - pétrolier. L’Azerbaïdjan se développe rapidement et a commencé déjà à investir au secteur énergétique de la Suisse.

Déclarant que la visite du président suisse donnerait un élan au développement des relations bilatérales, le président du Milli Medjlis a aussi porté à l’attention que 26 documents ont été déjà signés et 7 en étaient à la veille de signature. Il a aussi insisté sur la coopération réussie entre les deux pays au sein des organisations internationales.

Evoquant la présidence de l’Azerbaïdjan au Conseil des Ministres du Conseil de l’Europe, le président du parlement azerbaïdjanais a détaillé le conflit arméno – azerbaïdjanais du Haut Karabagh. Il a porté à l’attention du président suisse que bien que le groupe de Minsk de l’OSCE se soit occupé du règlement de ce conflit, il n’y avait aucun résultat jusqu’à présent. Il a également souligné les quatre résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU et l’ignorance de l’Arménie à l’égard de ces résolutions. Il a noté que 20% des territoires azerbaïdjanais restait toujours sous l’occupation arménienne. Il était important d’activer les activités du groupe de Minsk de l’OSCE.

Didier Burkhalter, président suisse, a abordé le bon niveau des relations entre les deux pays.

Soulignant qu’il effectuait cette visite en Azerbaïdjan en tant que le président en exercice de l’OSCE, le président suisse a déclaré qu’il a mené un échange des vues avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev sur le conflit arméno – azerbaïdjanais du Haut Karabagh. Il a souligné qu’il était important d’écouter tous les deux parties et d’être informé. Qu’il serait les deux prochains jours en Géorgie et en Arménie et qu’il espérait que cette visite contribuerait à intensifier le processus de règlement du conflit arméno – azerbaïdjanais du Haut Karabagh.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules