POLITIQUE


En Azerbaïdjan il règne un climat de tolérance qui s’est formé au long des siècles et qui peut être aujourd’hui un modèle pour le monde entier

A+ A

Bakou, 20 juin (AZERTAC). Le Conseiller d’Etat azerbaïdjanais chargé des questions internationales, religieuses et de multiculturalisme, M. Kamal Abdoullayev, a rencontré les représentants de la communauté de la région de Choucha au siège de l’Association de la Communauté azerbaïdjanaise de la Région du Haut-Karabagh de la République d’Azerbaïdjan.

Les participants de la rencontre ont d’abord visité le buste du leader national Heydar Aliyev, érigé au siège de l’Association, devant lequel ils ont déposé des fleurs.

Lors de la rencontre Kamal Abdoullayev a dit que le décret du président de la République d’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, portant institution du Fonds scientifique dans le pays et son ordonnance relative à la fondation du Centre international de multiculturalisme de Bakou avaient constitué un grand élan pour le développement davantage de l’étatisme. «Les principes d’étatisme doivent constituer les bases de nos activités», a dit Kamal Abdoullayev, parlant des travaux effectués pour le développement de la société civile et la sauvegarde de la tolérance en Azerbaïdjan.

Le Conseiller d’Etat a dit avoir récemment effectué des visites dans certaines régions azerbaïdjanaises, où il avait tenu des rencontres. Il a parlé de la sauvegarde du climat de tolérance qui s’était formé en Azerbaïdjan au long des siècles et qui peut être aujourd’hui un modèle pour le monde entier, de celle des valeurs nationales, de la prévention de l’idéologie religieuse étrangère et des tendances radicales. Kamal Abdoullayev a mis en valeur que l’Azerbaïdjan exportait aujourd’hui dans le monde entier non seulement du pétrole et du gaz, mais aussi de la tolérance. De grandes tâches incombent sur les pieux en Azerbaïdjan, un pays qui compte aujourd’hui plus de 2000 mosquées, a porté à l’attention des participants Kamal Abdoullayev, soulignant la nécessité de lutter contre l’indifférence dans ce domaine et pour le développement stable du pays.

Un large échange de vues a eu lieu sur les relations internationales, l’évolution des langues et des cultures ethniques, des riches traditions de multiculturalisme en Azerbaïdjan. Il a dit que le Bureau du Conseiller d’Etat réaliserait des projets importants dans les villes, les bourgs et les villages en vue d’étudier le développement des cultures, des langues, l’histoire des différents peuples vivant en Azerbaïdjan. Il a ajouté que de telles rencontres seraient poursuivies aussi avec les habitants des régions de Khodjaly, Khodjavend, aux unités militaires situées dans les régions frontalières de Terter, Fuzouli et Aghdam.

Le chef du Pouvoir exécutif de la région de Choucha et le président du Conseil d’administration de l’Association de la Communauté azerbaïdjanaise de la Région du Haut-Karabagh de la République d’Azerbaïdjan, M. Bayram Safarov, a présenté ses remerciements au Conseiller d’Etat pour ses recommandations nécessaires.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules