POLITIQUE


L’importance du couloir gazier Sud et du gaz azerbaïdjanais a été mise en valeur lors d’une présentation au Centre d’études international Woodrow Wilson

A+ A

Bakou, 21 juin (AZERTAC). L’analyste du Centre d’études pour la démocratie de Bulgarie (CEDB), Martin Tzanov, a fait une présentation consacrée à la sécurité énergétique dans la région de la mer Noire au Centre d’études international Woodrow Wilson.

La présentation a été ouverte par Christian Osterman, directeur du Programme européen global du Centre d’études international Woodrow Wilson qui a présenté le conférencier principal.

Martin Tzanov a dit que les derniers événements en Ukraine avaient influencé la sécurité énergétique et l’économie de l’Europe orientale. Le conférencier a présenté au public les résultats du rapport sur la sécurité énergétique des pays de la région de la mer Noire, incluant aussi les pays du Caucase du Sud et de l’Asie centrale à la même région. Ensuite, il a parlé des faiblesses du marché énergétique de la Bulgarie, de la forte dépendance de Sofia de l’importation des produits énergétiques, marquant que l’assurance de la sécurité énergétique en Europe reposait sur trois bases : la compétitivité, l’approvisionnement sûr en produits énergétiques et le développement stable.

L’employé de l’ambassade d’Azerbaïdjan aux Etats-Unis, Natig Bakhchiyev, a fait savoir dans son exposé que l’Azerbaïdjan qui exporterait 10 milliards de m3 de gaz vers l’Europe par le couloir Sud avait récemment signé un Mémorandum d’accord avec la Bulgarie et acheminera un milliard de m3 de gaz par le gazoduc qui relierait la Grèce à la Bulgarie, ce qui contribuerait à son tour à l’assurance de la sécurité énergétique de la Bulgarie.

Le correspondant spécial de l’AZERTAC aux Etats-Unis, Youssif Babanly, a ajouté, dans son intervention, que le projet du couloir gazier Sud constituerait une source potentielle non seulement pour le marché bulgare, mais aussi il permettrait à la Bulgarie de coopérer plus étroitement avec les Etats participants du projet, ce qui aurait un impact positif à la croissance économique de toute la région.

La présentation s’est réalisée dans le cadre des conférences consacrées à la mémoire d’Alexandros Petersen, ancien spécialiste du Centre d’études international Woodrow Wilson, expert en énergie, tué dans un attentat-suicide perpétré le 17 janvier dernier à Kaboul.

Alexandros Petersen avait effectué en décembre 2013 une visite à l’Agence Télégraphique d’Etat d’Azerbaïdjan (AZERTAC), lors de laquelle il avait rencontré M. Aslan Aslanov, directeur général de l’agence.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules