CHRONIQUE OFFICIELLE


Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a prononcé un discours à la session de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe VIDEO

A+ A

Strasbourg, 24 juin (AZERTAC). Le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev a prononcé le 24 juin un discours à la session de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe. 

Mme Anne Brasseur, présidente de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, a salué le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev. S’exprimant sa confiance dans le succès de la présidence de l’Azerbaïdjan au Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, elle a souligné que la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan était une question importante pour le Conseil de l’Europe. La présidente de l’APCE a exprimé son désir sur la résolution pacifique et dans le cadre du groupe de Minsk de l’OSCE du conflit du Haut Karabagh. Elle a déclaré que le Conseil de l’Europe poursuivrait ses efforts afin d’établir le climat de confiance entre les parties au conflit.

Insistant sur le développement rapide en cours dans le pays et son adhésion à de nombreuses conventions de l’Europe, la présidente de l’APCE a abordé les réalisations dans les domaines de la liberté d’expression, des droits de l’homme dans le pays.

En remerciant pour l’invitation, le président Ilham Aliyev a entamé son discours et a exprimé le plaisir d’être à nouveau à Strasbourg. Le chef d’Etat azerbaïdjanais a parlé des réalisations dans son pays obtenus au cours des années de l’indépendance. Insistant également des succès du pays depuis de son adhésion au Conseil de l’Europe, le président azerbaïdjanais a abordé les difficultés survécues au cours des premières années de l’indépendance. Le président a déclaré que les libertés fondamentales ont été assurées dans le pays, de nombreuses réformes ont été mises en œuvre dans le domaine de la liberté d’expression et de presse et que l’accès à l’internet à haut début a été assuré au niveau national.

Le président azerbaïdjanais a dit que les activités des institutions démocratiques ont été assurées, de grands travaux à haut niveau ont été réalisés dans le domaine de la liberté de religion. Le climat de tolérance a été maintenu dans le pays depuis des centaines d’années. Il a souligné qu’aujourd’hui, Bakou est connu comme l’un des principaux centres de multiculturalisme et le pays est l’initiateur du processus de Bakou depuis 2008.

Le président Ilham Aliyev a attiré l’attention sur la lutte permanente contre la corruption dans le pays et a noté que des reformes ont été mises en œuvre en ce sens au niveau national.

Insistant sur l’établissement des relations de coopération tissées entre les universités azerbaïdjanaises et étrangères, le chef d’Etat azerbaïdjanais a déclaré qu’ayant une longue histoire et la riche culture, le pays joue un rôle stabilisateur dans la région. Il a noté qu’à l’initiative de l’Azerbaïdjan, de nombreux projets régionaux ont été réalisés et étaient en cours de réalisation. Ces projets avaient un impact positif sur le développement des pays régionaux.

Ayant gagné la voix de 155 pays et étant élu en 2011 le membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU, l’Azerbaïdjan a soutenu la justice durant sa présidence à cette organisation. Le pays a établi des relations constructives avec de nombreux pays du monde, a dit le président Ilham Aliyev.

Abordant le conflit arméno – azerbaïdjanais du Haut Karabagh, le président azerbaïdjanais a remercié le Conseil de l’Europe d’avoir reconnu l’intégrité territoriale de son pays. M. Ilham Aliyev a souligné que ce conflit menaçait toute la région. Il a noté que les Arméniens étaient venus récemment en Haut Karabagh qui était la région historique de l’Azerbaïdjan et les monuments historiques sur le Haut Karabagh prouvaient une fois de plus ce fait historique.

Evoquant le nettoyage ethnique mené par les Arméniens sur les terres historiques de l’Azerbaïdjan, l’occupation du Haut Karabagh et 7 régions adjacentes par les Arméniens depuis 20 ans, le président Ilham Aliyev a mis en évidence que le droit international reconnaît le Haut Karabagh comme la partie intégrante de l’Azerbaïdjan. Le président azerbaïdjanais a porté à l’attention les 4 résolutions de l’ONU sur ce conflit qui n’étaient pas encore mises en œuvre, bien que dans les cas pareils, la mise en œuvre de telles résolutions a pris quelques heures. Se rappelant les déclarations des chefs d’Etat des pays coprésidents du groupe de Minsk sur l’impossibilité de maintenir le statu -quo, le président azerbaïdjanais a souligné l’importance de la mise en œuvre des résolutions et des décisions des organisations internationales.

Abordant le vandalisme commis par les Arméniens qui détruisaient les monuments, les tombes dans les territoires occupés, ceci a été confirmé par la mission d’étude des faits de l’OSCE dans la région, le président Ilham Aliyev a noté que Irevan qui appartenait historiquement à l’Azerbaïdjan, est devenu, avec l’autorisation de ce dernier, au début du XXe siècle la capitale arménienne.

Le chef d’Etat azerbaïdjanais a abordé également les réformes économiques mises en œuvre dans le pays, la politique énergétique. Il a noté que les agences internationales de notation ont augmenté la note économique du pays. « Aujourd’hui, en tant qu’un membre actif de la communauté internationale, l’Azerbaïdjan se modernise rapidement » a déclaré le président Ilham Aliyev et a souligné que l’assurance des libertés et les processus démocratiques seraient les priorités du pays.

Puis, le président Ilham Aliyev a répondu aux questions des députés de l’Assemblée Parlementaire du conseil de l’Europe.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes