SOCIETE


Présentation du rapport élaboré conjointement par l’Organisation internationale pour les migrations et le Programme des Nations Unies pour le développement

Bakou, 27 juin (AZERTAC). La présentation du rapport sur «Les Azerbaïdjanais résidant à l’étranger et les membres de leur famille», élaboré conjointement par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a eu lieu le 27 juin.

Le coordinateur résidant du Programme des Nations Unies pour le développement en Azerbaïdjan, Antonius Broek, a indiqué l’importance d’utiliser les possibilités offertes par les technologies de l’information et de la communication.

A. Broek a exprimé sa préoccupation de la situation actuelle concernant le trafic d’êtres humains, la migration clandestine dans certains pays du monde. Il a salué les mesures de lutte prises en Azerbaïdjan en ce sens. Il s’est dit convaincu que des succès seraient obtenus en collaboration étroite avec les médias.

A.Broek a souligné que la pauvreté, l’égalité entre les sexes, les droits des enfants, l’éducation, la santé et le développement durable de l’environnement constituaient les principales questions à prendre en considération.

La vice-présidente du Comité d'Etat en charge de la famille, la femme et l'enfant, Sedaget Gahramanova, a abordé le rôle des femmes dans la société.

Le représentant de l’OIM en Azerbaïdjan, Serhan Aktorpak, a fait savoir que le rapport avait pour objectif d’améliorer le modèle d’assistance juridique dans l’éducation en utilisant des méthodes d’aide juridique.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules