POLITIQUE


La réunion plénière de la session annuelle de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE a poursuivi ses travaux avec des interventions

A+ A

Bakou, 28 juin (AZERTAC). Le 28 juin la réunion plénière de la session annuelle de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE a poursuivi, après l’ouverture officielle, ses travaux avec des interventions.

Le président de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE et du parlement du Monténégro, Ranko Krivokapic, a fait savoir que les événements en cours en Ukraine suscitaient une forte préoccupation et que l’organisation œuvrait pour surmonter cette crise.

Le président de la Douma d’Etat de la Fédération de Russie, Sergueï Narychkine, a présenté dans son discours ses remerciements à la partie azerbaïdjanaise d’accueillir avec succès la réunion.

Sergueï Narychkine a souligné que la Russie était pour le règlement pacifique des événements survenus en Ukraine. Le retrait des troupes russes de l’Ukraine est, une fois encore, une illustration du fait que la Russie œuvre pour contribuer à la paix et à la stabilité, a dit Sergueï Narychkine, ajoutant : «Nous devons aider le peuple ukrainien. Ces questions doivent être appréciées selon les faits. Nous proposons que le cessez-le-feu soit tout à fait réel. Il faut mettre en place un groupe de coordination internationale chargé de la crise dans l’Est de l’Ukraine. Cela contribuerait à faire sortir l’Ukraine de la crise. C’est avec nos efforts conjoints que nous pouvons parvenir à garder la réputation de l’Ukraine dans l’espace européen et à la protéger face à de nouvelles menaces.» 

Le vice-président de la Rada suprême de l’Ukraine, Rouslan Kochoulinsky, s’est dit ravi d’être à Bakou. Il a fait savoir que l’Ukraine œuvrait actuellement pour élargir son potentiel intérieur, développer la coopération régionale.

Rouslan Kochoulinsky a dit que les autres Etats se prononçaient pour le processus de paix, marquant que l’Ukraine était prête à un cessez-le-feu. Le vice-président de la Rada suprême de l’Ukraine a dit que les démarches que l’OSCE avait faites en matière d’événements se déroulant dans l’Est de l’Ukraine constituaient un cas appréciable, exprimant sa confiance au rôle de l’OSCE dans la résolution pacifique des problèmes dans son pays.

Le Coordinateur résident du Programme des Nations Unies pour le développement en Azerbaïdjan, Antonius Bernardus Broek, a lu le message de Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU, adressé à la 23e session annuelle de l’Assemblé parlementaire de l’OSCE à Bakou.

Le président de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE et du Parlement du Monténégro, Ranko Krivokapic, en clôturant la réunion, a une fois de plus porté à l’attention que des discussions fructueuses avaient été menées, marquant que l’objectif principal de l’OSCE était d’accroître le rôle des parlements dans l’assurance de la sécurité en renforçant la coopération entre les organes législatifs.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules