CULTURE


Cannes : Exposition «L’Azerbaïdjan : pays de traditions et d’avenir» ouverte dans le cadre des Journées culturelles de l’Azerbaïdjan
La Première dame d’Azerbaïdjan a été présente à la cérémonie d’ouverture

A+ A

Cannes, 11 juillet (AZERTAC). Les Journées culturelles de l’Azerbaïdjan suivent leur cours à Cannes avec le soutien et à l’initiative de la Fondation Heydar Aliyev.

Le 10 juillet, au Palais des festivals et des congrès s’est tenue la cérémonie d’ouverture de l’exposition «L’Azerbaïdjan : pays de traditions et d’avenir», regroupant quelques expositions.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence de Mme Mehriban Aliyeva, Première dame d’Azerbaïdjan, présidente de la Fondation Heydar Aliyev.

Le directeur du Palais des festivals et des congrès de Cannes, Mme Claire-Anne Reix, a prononcé un discours lors de la cérémonie. Elle a dit que pour la deuxième année consécutive l’Azerbaïdjan organisait des manifestations réussies à Cannes, ce qui était qualifié d’événement important dans la vie de la ville. Mme Claire-Anne Reix a fait savoir que les touristes de la ville aussi affichaient un grand intérêt pour ces manifestations.

Ensuite, la parole a été accordée à Mme Mehriban Aliyeva, présidente de la Fondation Heydar Aliyev.

Allocution de la Première dame d’Azerbaïdjan Mehriban Aliyeva

- Mesdames et Messieurs, chers amis,

Soyez les bienvenus à la cérémonie d’ouverture de l’exposition de l’art azerbaïdjanais. La France et l’Azerbaïdjan ont tissé, il y a déjà plus de 20 ans, une coopération couvrant tous les domaines. Cette coopération est établie sur la base du respect mutuel, de l’amitié et de l’intérêt commun et se développe.

La rencontre des chefs d’Etat azerbaïdjanais et français en mai dernier, dans le cadre de la visite officielle en Azerbaïdjan de M. François Hollande, président de la République française, a confirmé une fois de plus que les relations entre nos deux pays avaient revêtu un caractère stratégique. Dans ce contexte, je voudrais évoquer l’Association des amis d’Azerbaïdjan, instituée le mois dernier en France. Nous saluons et soutenons la fondation de cette association. Cette association regroupe les amis de l’Azerbaïdjan. Les membres de l’association font connaître les réalités de l’Azerbaïdjan à la communauté cannoise. Je salue le président de l’association, M. Jean-François Mancel, et je lui présente ma profonde gratitude. Je suis également heureuse de voir Mme Rachida Dati, membre de l’Association et chère amie de l’Azerbaïdjan. J’espère que le nombre des membres de l’association s’accroîtra. Je vous souhaite des succès dans vos actions.

En même temps, les relations économiques entre l’Azerbaïdjan et la France se consolident d’année en année. Nos pays ont établi une coopération dans les domaines des télécommunications, de l’urbanisme, des transports, de l’industrie légère, de la production de vin et d’autres domaines. Plus de 50 entreprises françaises sont implantées en Azerbaïdjan et cela devrait apporter une contribution bilatérale. L’Azerbaïdjan est le principal partenaire commercial de la France au Caucase du Sud. Notre chiffre d’affaires avec la France constitue près de deux milliards de dollars américains.

Nous accordons une grande attention au domaine humanitaire qui relie depuis l’éternité les hommes, les peuples, indépendamment de leurs langues et leurs religions. Je suis très enchantée que les relations humanitaires entre la France et l’Azerbaïdjan se soient hissées à une nouvelle phase pendant ces dernières années. Aujourd’hui des centaines d’étudiants azerbaïdjanais font leurs études dans les écoles supérieures françaises, la langue et l’histoire azerbaïdjanaises soient enseignées dans certaines universités françaises. De plus, un lycée français a été construit et fonctionne à Bakou, capitale azerbaïdjanaise. L’Etat azerbaïdjanais a pris une part dans la mise en place du Département des arts de l’Islam du Musée du Louvre, la Cathédrale de Strasbourg, des monuments historiques et architecturaux dans d’autres régions de la France ont été restaurés avec le soutien de la Fondation Heydar Aliyev.

Des expositions, des concerts et d’autres manifestations, représentant la culture azerbaïdjanaise, perle du Caucase, ont été organisés à Paris avec le soutien de la Fondation Heydar Aliyev. Des conférences scientifiques consacrées à la vie et l’œuvre des grands poètes azerbaïdjanais Nizami Gandjavi et Mahsati Gandjavi ont été organisées à Paris.

Je suis convaincue que toutes les démarches faites ont rapproché beaucoup plus nos deux peuples et nos deux pays, ont établi des relations encore plus étroites. A ce propos, je voudrais évoquer les Journées culturelles de l’Azerbaïdjan organisées l’année dernière à Cannes. Je suis très ravie que toutes nos manifestations aient été accueillies avec intérêt et respect à Cannes, une des plus belles villes françaises. Nous nous sommes attachés de tout cœur à cette ville et aimerions y organiser nos journées culturelles tous les ans.

Je saisis cette occasion pour remercier un certain nombre de personnes qui nous ont aidés et ont apporté leur soutien à toutes nos manifestations, notamment M. Bernard Brochand, ancien maire de Cannes, et M. David Lisnard, maire actuel de Cannes.

Chers invités, une fois encore, je présente mon respect et mon affection pour votre pays, auxquels je joins mes meilleurs vœux. Et maintenant je vous invite à visiter l’exposition.

X X X

M. Jean-François Mancel, membre de l’Assemblée nationale française, président de l’Association des amis de l’Azerbaïdjan, a pris la parole. Il a donné des informations sur les activités de l’association.

Ensuite, les participants ont visité l’exposition.

Puis, l’Orchestre de Chambre d’Etat d’Azerbaïdjan Gara Garayev a donné un concert sous la direction du chef d’orchestre Teymour Göytchayev au Palais des festivals et des congrès de Cannes.

Cette fois aussi la culture azerbaïdjanaise a conquis les âmes des Cannois. Ce programme de concert extrêmement intéressant a confirmé que des événements réputés parlent aujourd’hui des perles rares de la culture azerbaïdjanaise, ce qui provient, en premier lieu, de l’attitude de l’Etat azerbaïdjanais à l’égard de notre patrimoine culturel. Le rôle de la Fondation Heydar Aliyev est irremplaçable en termes de promotion de la culture azerbaïdjanaise.

Ce concert a prouvé une fois de plus que l’Azerbaïdjan dispose d’un riche trésor musical. L’organisation des Journées culturelles de l’Azerbaïdjan a également joué un rôle important en termes de création d’une abondance en information sur l’Azerbaïdjan dans les milieux sociaux de ce pays. Et cette mission est réalisée avec succès par la Fondation Heydar Aliyev qui joue un rôle important dans la vie socioculturelle de l’Azerbaïdjan.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules