SOCIETE


Les territoires occupés sont une partie intégrante de l’Azerbaïdjan et personne ne peut interdire aux Azerbaïdjanais d’y aller et d’y circuler librement

A+ A

Bakou, 16 juillet (AZERTAC). Se référant à la déclaration de Seyran Ohanian, ministre arménien de la défense, les médias arméniens écrivent depuis quelques jours qu’ «en impliquant les criminels qui connaissaient bien le terrain au groupe de reconnaissance et de sabotage, l’armée azerbaïdjanaise aurait réalisé des diversions dans les territoires occupés ».

Le Ministère de la Défense d’Azerbaïdjan confirme que les déclarations du ministre arménien de la défense sont infondées. Les territoires occupés sont une partie intégrante de l’Azerbaïdjan et aucune interdiction ne peut être imposée à l’aller et à la libre circulation des Azerbaïdjanais dans ces territoires. Ces personnes n’ont violé les frontières d’aucun Etat comme l’indique la partie arménienne. Car, les terres sous le contrôle du soi-disant «régime» établi illégalement suite à une occupation, sont le territoire de la République d’Azerbaïdjan reconnu par l’ONU.

Les dirigeants arméniens, y compris Seyran Ohanian, qui ont commis un acte d’agression contre la République d’Azerbaïdjan, qui mènent une politique de représailles contre nos concitoyens et qui ont perpétré le génocide de Khodjaly, seront bientôt traduits au tribunal et leurs actions seront évaluées juridiquement et politiquement.

Nous réitérons que les Forces armées azerbaïdjanaises sont capables, sans aucune implication des civils et des non professionnels, d’effectuer sa mission de combat et de mener des opérations militaires.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules