POLITIQUE


L’Azerbaïdjan est un pays important non seulement pour le Koweït, mais aussi pour le monde arabe

A+ A

Bakou, 20 août (AZERTAC). L’ambassadeur de l’Etat du Koweït en Azerbaïdjan Saud Abdulaziz Al-Roomi a accordé une interview à l’AZERTAC.

- Monsieur l’ambassadeur, comment évaluez-vous l’état actuel et les perspectives des relations entre l’Azerbaïdjan et le Koweït?

- Tout d’abord, je tiens à noter que l’Azerbaïdjan est un pays important non seulement pour le Koweït, mais aussi pour le monde arabe. Une stabilité politique et économique règne en Azerbaïdjan. En fait, de telle stabilité n’existe pas dans chaque pays.

Quant aux relations entre le Koweït et l’Azerbaïdjan, elles sont à un niveau très élevé. La visite officielle du président Ilham Aliyev au Koweït en 2009 a donné une nouvelle impulsion au développement de nos rapports. La visite en Azerbaïdjan du Premier ministre du Koweït est prévue dans un proche avenir.

Bien que les relations politiques soient à haut niveau entre les deux pays, le niveau de la coopération économique et le chiffre d’affaires ne sont pas satisfaisants. Il faut raviver la coopération dans ce domaine. Je me suis entretenu avec certains fonctionnaires azerbaïdjanais, parmi lesquels figurait le ministre de l’économie et de l’industrie, lors desquels nous avons examiné les perspectives de développement des liens économiques entre l’Azerbaïdjan et le Koweït, ainsi que les axes de l’élargissement de la coopération dans ce domaine. J’envisage de rencontrer certains responsables afin de mener des discussions relatives aux investissements.

- Quels domaines économiques en Azerbaïdjan sont plus attractifs pour le Koweït?

- On peut montrer un certain nombre de domaines. Le tourisme est plus attrayant pour nous. J’ai été dans la région de Gabala. C’est une belle région touristique. Nous envisageons d’ouvrir un vol direct vers Bakou, ainsi que Gabala. A présent, les négociations sont en cours pour l’ouverture d’un bureau de tourisme au Koweït. L’objectif est d’attirer les touristes à Gabala et aux autres régions de l’Azerbaïdjan. Les négociations visant l’ouverture d’un vol direct entre les deux pays se poursuivent également. Cette question se tient au centre d’attention. En même temps, nous avons de belles opportunités pour coopérer dans différents domaines, notamment dans le domaine du pétrole et de la pétrochimie.

- Quelles mesures sont prises afin de promouvoir de façon mutuelle les cultures des deux pays?

- Notre culture et nos traditions sont très proches. En général, les nations du monde islamique possèdent les cultures et les traditions pareilles. Nous nous œuvrons à promouvoir notre culture. Par exemple: nous menons des négociations pour organiser une semaine de culture koweïtienne en Azerbaïdjan. La présence du folklore national koweïtien à ces événements est attendue.

- Monsieur l’ambassadeur, que pourriez-vous dire sur la position de l’Etat du Koweït en ce qui concerne le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh?

-Koweït a toujours soutenu la justice. De ce point de vue, nous soutenons les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU concernant le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules