POLITIQUE


Joao Soares : Le fait que le conflit du Haut-Karabagh demeure «gelé» depuis plus de 20 ans ne peut pas être accepté par la communauté internationale

A+ A

Bakou, 5 août (AZERTAC). Le représentant spécial de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE pour le Caucase du Sud, Joao Soares, a exprimé sa préoccupation de l’accroissement de la tension sur la ligne de contact des armées arméno-azerbaïdjanaise durant les derniers jours, invitant les parties à ne pas recourir à la guerre et à faire des efforts pour régler le conflit par des moyens pacifiques.  

Joao Soares a dit : «La violation de la sécurité dans la région et la tension actuelle au Haut-Karabagh et dans les régions avoisinantes confirment une fois de plus que le fait que le conflit demeure «gelé» depuis plus de 20 ans ne peut pas être accepté par la communauté internationale. Les parties doivent s’abstenir de recourir à l’agression et au sabotage contre les personnes civiles, de tâcher de résoudre le problème par des moyens diplomatiques», a-t-on appris auprès de l’AP de l’OSCE.

Il a fait savoir que la communauté internationale, l’OSCE y comprise, doit faire de nouvelles tentatives pour le règlement du conflit.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules