POLITIQUE


Le magazine pakistanais Diplomatic Star a publié des articles sur la première dame d’Azerbaïdjan Mehriban Aliyeva

A+ A

Bakou, 28 août (AZERTAC). Le magazine pakistanais Diplomatic Star a publié des articles intitulés «Mehriban Aliyeva fête son anniversaire», en anglais, et «Le premier projet à l’étranger de la Fondation Heydar Aliyev, présidée par Mehriban Aliyeva», en ourdou, selon l’ambassade d’Azerbaïdjan au Pakistan.

Les auteurs des articles soulignent que Mme Mehriban Aliyeva, première dame d’Azerbaïdjan, présidente de la Fondation Heydar Aliyev, est née dans une célèbre famille d’intellectuels, donnent des informations sur son éducation, ses activités professionnelles et les projets qu’elle a réalisés. Les auteurs mettent en valeur que Mme Mehriban Aliyeva a fondé, à la mi-1990, la Fondation des Amis de la Culture azerbaïdjanaise qui édite actuellement le magazine Azerbaïdjan-IRS, à l’aide de laquelle elle fait connaître la culture azerbaïdjanaise.

L’élargissement des activités caritatives de la première dame d’Azerbaïdjan suite à sa nomination, le 10 mai 2004, à la présidence de la Fondation Heydar Aliyev est également mis en valeur dans les articles. Les priorités primordiales de la fondation couvrent l’éducation de la jeune génération dans l’esprit national, ainsi que les domaines de l’éducation, de la santé, de la culture et social.

Les articles parlent largement des travaux effectués par la Fondation en matière de culture, dont l’organisation du Festival international de musique de Gabala, la sortie des albums des célèbres musiciens azerbaïdjanais, la publication du livre intitulé «Akhlagui-Nassir» de Nasreddin Toussi, celle de «Gobousnamé», d’une importance particulière pour le monde turc, en langues azerbaïdjanaise et russe, quelques publications relatives au mougham.

Les articles donnent aussi des informations sur les travaux réalisés en matière de protection et de promotion du patrimoine culturel azerbaïdjanais et mondial, parmi lesquels sont cités la fondation du Musée d’Art contemporain, la restauration de la cathédrale de Strasbourg, la mise en place du département des Arts de l’Islam au musée du Louvre, la réalisation des travaux de réparation au château de Versailles, la reconstruction des catacombes romaines, la restauration des anciens manuscrits, de la statue de Zeus, etc.

Dans les articles il est souligné que les représentants de toutes les religions cohabitent dans la paix en Azerbaïdjan, la première dame est l’initiatrice et l’organisatrice de plusieurs événements internationaux portant sur le dialogue interreligieux. Les auteurs mettent un accent particulier sur le fait que Mme Mehriban Aliyeva a été l’initiatrice de la reconstruction et de la restauration, dans le cadre du programme «L’Azerbaïdjan est un pays de tolérance», de certains lieux saints musulmans, catholiques, orthodoxes et juifs.

Le magazine donne aussi de larges informations sur les manifestations culturelles organisées par la Fondation en 2013, en vue de faire connaître les valeurs culturelles azerbaïdjanaises, à Florence, à Rome, à Stuttgart, à Cologne et à Hambourg. Il est écrit que l’exposition «L’Azerbaïdjan : pays de traditions et d’avenir» a été organisée à Cannes, en France, une autre exposition intitulée «Azerbaïdjan : perle du Caucase» s’est tenue au siège du Conseil de l’Europe.

Dans les articles il s’agit également des travaux que Mme Mehriban Aliyeva a réalisés dans le domaine humanitaire, de l’organisation d’une série d’événements révélant l’occupation arménienne et clarifiant les douloureuses conséquences de cette occupation. On y trouve aussi des informations sur la mise en place du Complexe mémorial du génocide de Gouba, les travaux mis en œuvre pour faire connaître le génocide perpétré par les Arméniens en 1918.

Dans les articles les auteurs soulignent que les titres de l’ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO et de l’ISESCO lui ont été décernés pour ses activités de grande envergure pour le développement de la littérature folklorique et du patrimoine musical et dans d’autres domaines de la vie.

Il est noté que grâce à la réputation de Mme Mehriban Aliyeva, étant à la fois présidente de la Fédération Azerbaïdjanaise de Gymnastique, Bakou a accueilli les championnats du monde de gymnastique en 2003, 2004 et 2005, les championnats d’Europe en 2007 et 2009.

Dans le magazine il est écrit que la première dame d’Azerbaïdjan, Mme Mehriban Aliyeva, a été décorée, pour les travaux qu’elle avait réalisés en matière de protection du patrimoine mondial, des ordres et des médailles de certains Etats, parmi lesquels figure aussi le prix pakistanais Benazir Bhutto.

La majorité de l’article publié en ourdou a été consacrée aux projets réalisés au Pakistan à l’initiative et avec le soutien de Mme Mehriban Aliyeva, première dame d’Azerbaïdjan.

Il est également noté qu’une série de projets ont été réalisés, à l’initiative et avec le soutien de la première dame d’Azerbaïdjan, dans les domaines de la santé, de l’éducation et humanitaire dans toutes les provinces du Pakistan.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules