POLITIQUE


Dmitri Rogozine: Il est grand temps de créer les entreprises conjointes russo – azerbaïdjanaises

A+ A

Bakou, 15 septembre (AZERTAC). La 14e réunion de la Commission intergouvernementale pour la coopération économique azerbaïdjano – russe s’est tenue le 15 septembre à Bakou.

Le vice-premier ministre azerbaïdjanais Yagoub Eyyoubov a apprécié hautement la tenue de cette réunion après une longue pause. «Je suis certain que les négociations avec une telle délégation d’envergure de la Russie donnera une grande impulsion à la coopération bilatérale. Aujourd’hui le président azerbaïdjanais a souligné les axes du développement ultérieur des relations entre les deux pays et a apprécié hautement nos relations » a noté Y. Eyyoubov.

Il a indiqué que la Russie est un pays ami et voisin de l’Azerbaïdjan. Nous avons vécu toujours ensemble et nous avons coopéré. Pendant ce moment compliqué dans le monde, nous devons être toujours ensemble. Ensemble, nous serons toujours forts. La Russie est abondante en ressources naturelles.

Insistant sur l’intensification des relations entre les deux pays, le vice- premier ministre russe Dmitri Rogozine a déclaré que les questions soulevées à la base de l’accord signé par les deux chefs d’Etat seront discutées. Elles couvrent un très large éventail de domaines.

Dans cette période difficile de l’économie russe, les deux pays se rapprochent de plus en plus. Actuellement, l’économie azerbaïdjanaise se développe rapidement et ses produits sont transportés aux marchés russes.

«Il est grand temps de créer des entreprises conjointes. Ces entreprises peuvent couvrir les domaines de l’agriculture et de l’industrie. Nous allons discuter également la question soulevée par le président azerbaïdjanais relative à la formation d’un groupe de travail sur l’énergie » a souligné D. Rogozine.

Le vice-premier ministre russe a apporté à l’attention que le chiffre de commerce entre les deux pays a été 3.6 milliards de dollars en 2013. Au cours des mois janvier –juillet de cette année, c’était 2.2 milliards de dollars. « La Russie a besoin des produits azerbaïdjanais et l’Azerbaïdjan a les ressources supplémentaires » a ajouté D. Rogozine.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules