POLITIQUE


Le jour de la victoire de l’amitié et de la fraternité

A+ A

Bakou, 15 septembre (AZERTAC). La cérémonie consacrée au 96e anniversaire de la libération de Bakou des forces dachnaks et bolcheviques s’est tenue le 15 septembre à l’ambassade de la Turquie à Bakou.

Les députés, les représentants du corps diplomatique à Bakou, les enseignants chercheurs en histoires étaient présents à cette cérémonie.

L’ambassadeur de la Turquie en Azerbaïdjan, Alper Coskun, a abordé la lutte des armées turque et azerbaïdjanaise contre les forces dachnaks et bolcheviques il y a 96 ans. Le diplomate a déclaré que malgré les moments difficiles que connaissaient l’Empire ottoman, il avait rempli son devoir d’aider le pays frère et en Turquie l’Armée islamique du Caucase a été formé afin d’aider l’Azerbaïdjan. Indiquant le 15 septembre 1918 comme le jour de la victoire de l’amitié et de la fraternité, l’ambassadeur turc a noté qu’il fallait transmettre les informations sur cette page glorieuse de l’histoire aux générations futures.

Ensuite, les participants ont regardé le film documentaire sur la gloire de l’Armée islamique du Caucase.

Les orateurs suivants ont abordé l’importance des événements du 15 septembre 1918 et ses conséquences.

Les chercheurs en histoire ont souligné que le 16 septembre 1918, les forces azerbaïdjano – turc ont organisé une manifestation à l’occasion de la libération de Bakou. Que l’arrivée de l’Armée islamique du Caucase a sauvé l’Azerbaïdjan des bandits arméniens et des bolcheviques, ainsi elle a prévenu le génocide suivant.

Les orateurs ont parlé des massacres commis par les dachnaks et les bolcheviques dans les territoires de l’Azerbaïdjan.

Une exposition reflétant la libération de Bakou des dachnaks et des bolcheviques était organisée dans le cadre de cette cérémonie.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules