POLITIQUE


La visite de la délégation azerbaïdjanaise en Norvège a été fructueuse

A+ A

Bakou, 15 septembre (AZERTAC). La naissance des menaces contre la démocratie et les droits de l’homme en Europe a été largement discutée lors de la Conférence européenne des présidents de parlement, tenue du 10 au 13 septembre à Oslo, capitale de la Norvège, a-t-on appris auprès du Milli Medjlis.

Une délégation conduite par M. Ogtay Assadov, président du Milli Medjlis de l’Azerbaïdjan, a participé à cette conférence qui a réuni des présidents de parlement d’environ 60 pays. Les députés Thcinguiz Assadoullayev, Sahiba Gafarova, Khanlar Fétiyev, le chef de l’Administration du Milli Medjlis, Séfa Mirzayev, et d’autres hauts fonctionnaires faisaient partie de la délégation. L’ordre du jour de la Conférence européenne des présidents de parlement a appelé la discussion sur les thèmes tels que «Le droit et les libertés constitutionnels comme les conditions de la démocratie», «La démocratie, la souveraineté et la sécurité en Europe», «La majorité et l’opposition – l’acquisition de l’équilibre».

Le président du Milli Medjlis Ogtay Assadov est intervenu sur le thème «La démocratie, la souveraineté et la sécurité en Europe» lors de la conférence.

M. Ogtay Assadov a dit : «Je tiens à déclarer au nom du parlement azerbaïdjanais que nous sommes prêts à conjuguer nos efforts et agir de concert avec les parlements des autres pays européens pour résoudre les problèmes auxquels notre continent se heurte et à protéger de manière sûre la démocratie, la souveraineté et la sécurité en Europe.»

La cérémonie d’ouverture de la Conférence européenne de présidents de parlement s’est tenue le 11 septembre au bâtiment ancien du parlement norvégien. Ayant salué les participants de la conférence, M. Olemik Tommesen, président du parlement norvégien, a fait savoir que la tenue de cette conférence à Oslo était liée au bicentenaire de l’adoption de la Constitution du pays.

Mme Anne Brasseur, présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, est intervenue elle aussi lors de la conférence et a parlé des événements survenus dans le monde entier pendant ces derniers temps.

M. Thorbjorn Jagland, Secrétaire général du Conseil de l’Europe, a souligné dans son intervention l’importance de l’adhésion de l’Union européenne et de la Cour européenne à la Convention européenne des droits de l’homme.

Dans le cadre de la conférence M. Ogtay Assadov s’est entretenu le 11 septembre avec Mme Anne Brasseur, présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, qui a rappelé sa rencontre avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev. En s’exprimant sur l’intervention d’Ogtay Assadov lors de la conférence, elle a dit que le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh jouait ce jour-là le rôle d’un catalyseur dans les événements engendrant des menaces pour l’Europe. Ce fait doit être une sonnette d’alarme pour l’Europe d’aujourd’hui.

Lors de l’entretien les discussions ont également porté sur les droits de l’homme et les travaux effectués en matière de démocratisation en Azerbaïdjan, la visite prévue du président de l’APCE en Azerbaïdjan.

Dans le cadre de la conférence M. Ogtay Assadov a également rencontré M. Jan Hamacek, président de la Chambre des Députés du Parlement tchèque, et Yuli Edestein, président de la Knesset israélienne. Lors des rencontres les parties ont parlé des questions d’intérêt commun, des relations économiques et politiques entre les pays. Ils ont invité la délégation conduite par le président du Milli Medjlis à effectuer une visite dans leurs pays. M. Ogtay Assadov s’est dit satisfait des relations interparlementaires ainsi que de la coopération au sein des organisations internationales.

La visite en Norvège de la délégation conduite par le président du Milli Medjlis, Ogtay Assadov, a touché à sa fin le 13 septembre.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules