POLITIQUE


Commentaire du service de presse du Ministère des Affaires étrangères en ce qui concerne la visite des députés du Bundestag dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan

A+ A

Bakou, 24 septembre (AZERTAC). Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hikmet Hadjiyev a commenté la visite des députés du Bundestag allemand et d’un représentant du Sénat français dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

Le responsable du service de presse a noté que l’ambassade d’Azerbaïdjan en Allemagne avait adressé une lettre au Bundestag et une note au Ministère des Affaires étrangères de ce pays à l’égard de la visite de Manfred Grund et d’Albert Wyler, députés du Bundestag, dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

En réponse de la note de l’ambassade, un responsable du Ministère des Affaires Etrangères d’Azerbaïdjan a souligné que le gouvernement allemand n’a pas changé sa position relative à l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan et Berlin reconnaissait le Haut-Karabagh comme une partie intégrante de l’Azerbaïdjan. Il a ajouté que le Ministère des Affaires Etrangères d’Allemagne faisait appel de façon régulière au Bundestag de s’abstenir de telles visites et fournissait des informations sur l’approche de l’Azerbaïdjan concernant les personnes qui visitent sans autorisation les territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

Dans sa lettre de réponse, le Bundestag déclare que le parlement allemand ne porte pas la responsabilité de la visite de ces députés et n’a pas payé les frais de ce déplacement.

Le Ministère des Affaires Etrangères d’Allemagne et le Bundestag déclarent que cette visite a été effectuée à l’initiative personnelle des députés.

L’information sur la visite d’un représentant du Sénat français dans les territoires occupés, diffusée le 23 septembre par les médias locaux, sera précisée par l’ambassade d’Azerbaïdjan dans ce pays et des mesures nécessaires seront prises.

Les visites dans les territoires occupés sans l’autorisation de Bakou constituent la violation de la Loi «Sur la frontière d’Etat» de la République d’Azerbaïdjan. Les noms de ceux qui se rendent sans autorisation aux territoires occupés sont inclus dans la liste «personna non grata » (personnes indésirables) du Ministère des Affaires étrangères de la République d’Azerbaïdjan.  

Les personnes violant les lois de la République d’Azerbaïdjan et les normes du droit international en se rendant aux territoires occupés doivent comprendre qu’ils contribuent à la promotion du séparatisme, du nettoyage ethnique, des crimes contre l’humanité, de l’occupation et de l’agression. C’est également une manque de respect des sentiments fragiles et des droits de plus d’un million d’Azerbaïdjanais expulsés de leurs terres natales.

En tant que députés, ces personnes doivent être conscientes de la responsabilité qu’ils engagent devant leurs électeurs pour leurs actions inhumaines et illégales et doivent les respecter.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules