POLITIQUE


L’agence italienne AGI entend élargir les relations mutuelles avec l’AzerTAc VIDEO

A+ A

Bakou, 2 octobre (AZERTAC). L’Agence italienne AGI s’intéresse à élargir avec l’AZERTAC les relations mutuelles basées sur les racines historiques, a déclaré Gianni di Giovanni, président directeur général de l’agence italienne AGI, venu en Azerbaïdjan afin de participer au IVe Forum humanitaire international de Bakou, los d’une rencontre à l’AZERTAC, jeudi 2 octobre.

Pendant la rencontre, le directeur général Aslan Aslanov a donné des informations sur le chemin de développement de l’AZERTAC, ses succès obtenus au cours des dernières années, son rôle dans la couverture de la politique nationale et ses relations internationales.

A. Aslanov a évoqué les contrats de l’AZERTAC avec les agences italiennes ANSA et AGI et a mis l’accent sur la bonne coopération au sein des organisations régionales de nouvelles. Le directeur général a porté à l’attention du PDG de l’agence AGİ que la XVIe Assemblée générale de l'Organisation des agences de presse d'Asie-Pacifique (OANA) et le Ve Congrès mondial des Agences de presse se tiendraient en 2016 à Bakou et l’AZERTAC présiderait ces organisations jusqu’à 2019. Le directeur général a également souligné que cela offrirait des possibilités supplémentaires au développement de la coopération avec les agences de presse italiennes.

Ensuite, le directeur général de l’AZERTAC a insisté sur les mérites du leader national Heydar Aliyev dans le développement des relations entre l’Azerbaïdjan et l’Italie. Il a fait savoir que grâce à la politique étrangère réussie du président Ilham Aliyev les relations interétatiques s’étaient développées dans divers domaines, y compris celui humanitaire.

A.Aslanov a abordé le rôle de Mme Mehriban Aliyeva, première dame d’Azerbaïdjan, présidente de la Fondation Heydar Aliyev, ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO et de l’ISESCO, dans le développement des relations entre les deux pays, en particulier l’approfondissement de la coopération culturelle. Ainsi, la restauration des catacombes de Rome, les travaux de réparation dans la salle des philosophes du Musée du Capitole, en général, les mesures que la Fondation Heydar Aliyev effectue en Italie pour la protection du patrimoine culturel revêtent une importance particulière.

Le directeur général a noté que le IVe Forum humanitaire international de Bakou avait rassemblé de nombreux hommes d’Etat et scientifiques provenant de plus de 60 pays. Il a ajouté que le forum était devenu un important événement international et l’intérêt pour ce forum augmentait d’année en année.

Gianni di Giovanni a mis l’accent sur le rôle particulier du Forum humanitaire international de Bakou dans le renforcement de la coopération interétatique. Il s’est félicité du niveau de l’organisation de ce forum sous le patronage du président Ilham Aliyev.

Gianni di Giovanni a également insisté sur l’importance de l’extension des relations existantes entre l’agence AGI et l’AZERTAC. «J’espère que la coopération de nos agences contribuerait aux échanges politique, économique et humanitaire entre l’Italie et l’Azerbaïdjan» a-t-il dit.

Le PDG de l’agence AGI a souligné que le Sénat du parlement italien avait adopté deux résolutions condamnant la politique d’agression de l’Arménie et les avait envoyées à l’ONU et à l’Union européenne.

Le président directeur général de l’agence AGI a remercié la Fondation Heydar Aliyev d’avoir apporté ses contributions à l’inscription des valeurs culturelles italiennes sur la liste du patrimoine mondial.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules