SOCIETE


Un nouveau plan d’action et de stratégie national sur la protection des léopards en cours d’élaboration en Azerbaïdjan

A+ A

Bakou, 4 novembre, AZERTAC

Le Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles a lancé, en coopération avec le Fonds mondial pur la nature, l’élaboration d’un nouveau plan d’action et de stratégie national sur la protection des léopards pour les 5 prochains ans.

Le léopard tient une place particulière parmi les différentes espèces de la faune rares et menacées d’extinction. Cette espèce rare est inscrite sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) et le Livre rouge de la République d’Azerbaïdjan, a-t-on appris auprès du Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles.

Bien que l’ancienne aire de répartition du léopard ait été très vaste, il n’y a pas de faits sérieux prouvant l’existence des léopards en Azerbaïdjan dans les années 1960. Aujourd’hui on en peut rencontrer dans les montagnes de Talych, dans les régions montagnardes de Zenguezour, du Karabagh et du Nakhitchevan.

La mesure la plus efficace en termes de conservation du léopard est la mise en place d’un réseau environnemental en élargissant les espaces naturels spécialement protégés. Un élan important a été observé en matière de mise en place d’un réseau environnemental en élargissant les espaces naturels spécialement protégés, leur espace estimé à 475 mille hectares ayant atteint 893 mille hectares. Aujourd’hui l’Azerbaïdjan compte 9 pars nationaux, 11 réserves naturelles d’Etat et 24 aires naturelles protégées. Les territoires naturels spécialement protégés constituent au total 10,3 % de la superficie du pays.

Certains espaces protégés, considérés notamment comme l’aire d’existence du léopard, ont été élargis d’environ 2 fois, les peines prévues par la législation pour la chasse au léopard ont été rendues encore plus sévères, et le Plan d’action de stratégie pour la conservation du léopard sur le territoire de la République d’Azerbaïdjan a été adopté en 2009.

Suite à la réalisation de la mise en œuvre du Plan d’action national, le suivi de la mise en œuvre des léopards et de leurs objets de nourriture a été effectué pendant les 5 années écoulées, une stratégie concernant l’élimination des obstacles et la mise en place des couloirs a été élaborée, des travaux ont été réalisés pour la réduction des menaces et l’instruction de la population en la matière.

Le Sommet concernant la biodiversité dans le Caucase consacré à différentes espèces de félins, organisée à l’initiative de l’Association IDEA le 7 mai dernier à Bakou, a apporté une contribution d’importance régionale à cette espèce. Un échange de vues a eu lieu sur la conservation et l’accroissement durable de cette espèce lors du sommet ayant rassemblé des spécialistes connus dans le monde en matière de protection des félins, des représentants des ONG écologiques internationales, des organisations internationales.

A la suite des suivis réalisés durant les trois dernières années par le Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles, en collaboration avec le Fonds mondial pur la nature, le léopard été pris en photo dans toutes ses aires d’existence dans le pays, des informations détaillées ont été recueillies en matière de nombre des animaux leur servant de nourriture et de leur mode de vie. Alors la population de léopards a connu une croissance dans les différentes aires du pays.

On a enregistré la naissance d’un bébé léopard dans le Parc national Hirkan en 2010 et depuis on rencontre régulièrement des léopards dans le Parc national Hirkan et la Parc national Hassan Aliyev de Zenguezour. En 2013 on a réalisé des prises de vue d’une famille de léopards dans le Parc national Hassan Aliyev de Zenguezour, ce qui prouve une fois de plus l’existence régulière des léopards dans les mêmes aires.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules