POLITIQUE


La politique internationale de l’Arménie est fondée sur les mensonges

A+ A

Bakou, 7 novembre AZERTAC

Selon les informations publiées par les médias arméniens, Karen Mirzoyan, se présentant comme «ministre des affaires étrangères» du soi-disant régime du Haut-Karabagh, a récemment effectué une visite au Canada.

Hikmet Hadjiyev, porte-parole par intérim du service de presse du Ministère des Affaires Etrangères d’Azerbaïdjan, a accordé une interview exclusive à l’AZERTAC à ce sujet. Nous vous présentons l’interview.

- Quelles mesures ont été prises à l’égard de la visite de Karen Mirzoyan qui s’est présenté comme «ministre des affaires étrangères» du soi-disant régime du Haut-Karabagh, au Canada et quelle est la réaction du gouvernement canadien à cette question?

L’ambassade d’Azerbaïdjan au Canada a exprimé les préoccupations et l’inquiétude de la partie azerbaïdjanaise au Canada concernant la visite dans ce pays de Karen Mirzoyan, se présentant comme «ministre des affaires étrangères» du soi-disant régime du Haut-Karabagh, créé sur les territoires occupés de la République d’Azerbaïdjan.

En réponse aux préoccupations de la République d’Azerbaïdjan le côté canadien a réaffirmé qu’Ottawa reconnaissait l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan, y compris la souveraineté de l’Azerbaïdjan reconnue au niveau international. En outre, le Canada continue à soutenir le règlement pacifique du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh dans le cadre du processus de Minsk de l’OSCE.

Le côté canadien a déclaré: «Nous comprenons les préoccupations de l'Azerbaïdjan. Le Canada n’a pas donné une autorisation à cette personne et n’a pas organisé cette visite. La personne qui s’est rendue au Canada sous un tel prétexte n’a aucun statut officiel dans ce pays».

Les autorités canadiennes ont également indiqué que toutes les précautions nécessaires avaient été prises pour qu’elle ne soit pas entrée en contact avec les fonctionnaires canadiens, ni les représentants de différents organismes.

Le Ministère des Affaires civiques et de l'Immigration du Canada a constaté que la personne qui s’appelait Karen Mirzoyan avait le passeport arménien et elle était arrivée au Canada comme le citoyen de la République d’Arménie. Par conséquent, il n’a eu aucune base juridique pour refuser d’accorder un visa à cette personne qui s’est adressée en tant qu’un citoyen de la République d’Arménie.

Ces faits dénoncent la propagande mensongère de l'Arménie. Cela suggère encore une fois que la République d’Arménie pratique une politique internationale basée sur les mensonges et donne des informations erronées aux différents pays sur l’identité et la véritable citoyenneté de telles personnes, en accordant ses passeports à différentes personnes. Des actions similaires réaffirment que l’Arménie mène une politique d’annexion d’une partie du territoire de l’Azerbaïdjan.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules