POLITIQUE


Le journal Haaretz: Les Arméniens ont commis des massacres dans la ville de Khodjaly

A+ A

Bakou, 12 novembre, AZERTAC

L’article «L’Azerbaïdjan est un pays très important pour Israël» publié dans le journal israélien Haaretz parle des relations bilatérales entre les deux pays, des actes de génocide commis par les Arméniens contre les Azerbaïdjanais, ainsi que de la politique de nettoyage ethnique de l’Arménie.

Les spécialistes de l’Université de Haïfa pour le Caucase du Sud Arje Gut et Emil Abramov mentionnent que les dachnaks arméniens avaient même commis un massacre contre les Azerbaïdjanais civils à Bakou en mars 1918. «Il y a 20 ans, les Arméniens ont mené une politique de nettoyage ethnique au Haut-Karabagh suite à laquelle plus d’un million d’Azerbaïdjanais ont été expulsés et déportés de leur terre ancestrale» ont-ils souligné.

Dans l’article, les auteurs attirent l’attention des lecteurs sur le génocide de Khodjaly. «La ville de Khodjaly a été rasée et brûlée en une nuit. A la suite des atrocités des unités militaires arméniennes 613 personnes, dont des vieux, des enfants, même les femmes enceintes ont été férocement tuées, 487 personnes ont été gravement blessés, 150 personnes ont été portées disparues, 1275 personnes civiles ont été prises en otage».

Il y est également noté que des centaines de milliers Azerbaïdjanais vécus en Arménie ont été déportés de leurs foyers ancestraux.

Il y a 22 ans que l’Azerbaïdjan cherche une solution pacifique au conflit du Haut-Karabagh et en même temps, le gouvernement local prend des mesures nécessaires pour améliorer le bien-être de la population. A cause de l’occupation de 20% des territoires de l’Azerbaïdjan l’Arménie est isolée de tous les projets mis en œuvre dans la région du Caucase du Sud.

Actuellement, en Azerbaïdjan il y a toutes les conditions pour que les entreprises des pays étrangers, ainsi que celles israéliennes puissent opérer dans les domaines du pétrole, du gaz, de l’agriculture, de la défense, du tourisme et de la santé. Mais il n’y a presque pas d’investissements étrangers en Arménie. A cause de la pauvreté, la population de l’Arménie quitte le pays» indiquent les auteurs.

Ils montrent également la nécessité du retour des réfugiés et des personnes déplacées azerbaïdjanais à leur terre natale et du changement du statut quo actuel relatif au conflit.

«Il n’a jamais été l’antisémitisme en Azerbaïdjan. Le plus grand Centre d'éducation juive dans le Caucase du Sud a été construit à Bakou il y a deux ans. Le multiculturalisme est un mode de vie en Azerbaïdjan. Il y existe aussi la liberté de religion. Plus de 20 mille Juifs vivant en Azerbaïdjan sont fiers d’être citoyens de l’Azerbaïdjan indépendant. C’est intéressant, combien de Juifs vivent actuellement en Arménie?

Etant un partenaire important d’Israël dans le Caucase du Sud l’Azerbaïdjan est en même temps l’un des principaux fournisseurs de gaz et de pétrole de ce pays» lit-on dans l’article.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules