POLITIQUE


Novrouz Mammadov : les coprésidents du groupe de Minsk semblent être intéressés par l’escalade des tensions

A+ A

Bakou, 20 novembre, AZERTAC

Novrouz Mammadov, chef- adjoint de l’administration présidentielle, chef du département des relations internationales à l’administration présidentielle, a accordé une interview relative à la déclaration des coprésidents du groupe de Minsk sur le site Newtimes.az.

AZERTAC vous présente cette interview :

- Comment évaluez- vous la déclaration des coprésident du groupe de Minsk relative à l’incident survenu au cours des exercices militaires de l’Arménie sur les territoires occupés de l’Azerbaïdjan ?

- Il est très intéressant qu’au bout d’une semaine, les coprésidents ont décidé enfin de s’exprimer sur cette provocation qui est la suite de la politique agressive de l’Arménie. Mais, malheureusement, ils restent toujours dans la même position.

Hier, dans un grand événement, j’ai déjà exprimé ma position concernant les actions des coprésidents du groupe de Minsk, qui n’ont pas jusqu’à présent de résultats. Les coprésidents du groupe de Minsk semblent être intéressés par l’escalade des tensions. Est-ce qu(ils ne savaient pas que l’Arménie avait décidé de mener des exercices militaires sur les territoires occupés de l’Azerbaïdjan ? Etaient-ils ignorants des déclarations arméniennes qui parlaient de l’implication de 40 milles contingents et des équipements militaires à ces exercices ? Ne savaient- ils pas que les territoires de l’Azerbaïdjan connus de la communauté internationale, ainsi que de leur pays respectifs, sont depuis 25 ans sous l’occupation et un million de réfugiés et de personnes déplacées sont expulsés de leur maisons natales et vivent dans différentes provinces de l’Azerbaïdjan ?

Mais les coprésidents n’étaient pas intéressés pourquoi ces exercices militaires sont menés ? pour quel but ? Le groupe séparatiste en haut Karabagh, dispose-t-il une armée de 40 mille contingents militaires. Il n’y a pas du tout 40 mille Arméniens sur ce territoire.

Les coprésidents connaissent très bien la situation. Cependant, comme je l’ai mentionné, il pensent du droit international comme une relique et agissent en conformité avec la vision de l’Arménie. Ce n’est pas la première fois. Qu’est ce que cela veut dire « l’hélicoptère est tombé sur le territoire neutre ». Malheureusement, les coprésidents le font délibérément. Mais ils doivent savoir que la tension actuelle régnant sur les affaires internationales, découlez de telles déclarations irresponsables.

L’autre point intéressant est que selon les coprésidents, l’Arménie a planté des mines sur tous les territoires occupés de l’Azerbaïdjan. Alors, pourquoi ils se taisent à ce propos ? Maintenant, ils sont tombés dans le fossé qu’ils avaient eux-mêmes creusé.

Je voudrais aborder le dernier point. Les coprésidents soulignent fréquemment les engagements et expriment leur opinion en public. Alors, n’ont-ils pas leurs propres obligations ? Ou bien, ils pensent qu’ils accomplissent leurs obligations en disant «trouvez- vous un accord». C’est absolument clair pour tout le monde que les coprésidents portent la responsabilité et ont l’engagement pour la résolution équitable par la voie de paix et de négociations conformément aux normes du droit international.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules