POLITIQUE


L’Iran et l’Azerbaïdjan deviennent un partenaire stratégique

A+ A

Téhéran, 25 novembre, AZERTAC

Lors de son déplacement en République islamique d’Iran, M. Ali Hassanov, Vice-Premier ministre de la République d’Azerbaïdjan, président du Comité d’Etat pour les réfugiés et les personnes déplacées, chef de la Commission nationale pour l’aide humanitaire internationale, s’est entretenu avec M. Ali Rabï, ministre iranien du Travail, de la Coopération et de l'Assistance sociale.

Ali Hassanov a souligné que l’Iran était un pays d’une histoire riche et ancienne. «La puissance de l’Iran est dans les intérêts de l’Azerbaïdjan qui est un pays ami. Bakou estime que l’Iran se félicite à son tour de l’augmentation de la puissance de l’Azerbaïdjan» a-t-il ajouté.

Le Vice-Premier ministre a informé le ministre iranien sur le développement économique de l’Azerbaïdjan.

Abordant les relations azerbaïdjano-iraniennes, Ali Hassanov a dit que ces relations avaient été fondées par le leader national Heydar Aliyev dans les années 70 et avaient été poursuivies dans celles 90.

Le président du Comité d’Etat pour les réfugiés et les personnes déplacées a ensuite parlé du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh. «Epaulée par les forces extérieures, l’Arménie a occupé le Haut-Karabagh et sept régions adjacentes. Suite à cette occupation, plus d’un million d’Azerbaïdjanais expulsés de leur terre natale, ont été contraints de vivre en tant que réfugiés et personnes déplacées dans leur propre pays. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté quatre résolutions revendiquant la libération des territoires occupés de l’Azerbaïdjan. Mais, l’Arménie ne se conforme pas aux exigences de ces résolutions» a-t-il insisté.

Le Vice-Premier ministre a dit que l’Iran avait toujours eu une approche objective du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh. «Téhéran a reconnu l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan et l’a soutenu au sein des organisations internationales. L’Azerbaïdjan n’acceptera jamais l’occupation de ces territoires. Si l’Arménie ne se retirera pas de sa position non constructive, l’Azerbaïdjan est capable de libérer ses territoires par tout moyen» a-t-il ajouté.

Évoquant la visite récente du président iranien Hassan Rohani en Azerbaïdjan, le vice-Premier ministre a souligné que cette visite jouerait un rôle particulier dans le développement des relations réciproques. Il a dit qu’il fallait développer la coopération mutuelle entre les deux pays dans les domaines du commerce, de la santé, de l’éducation, de la protection sociale et humanitaire.

Ali Hassanov a ensuite invité Ali Rabï à effectuer une visite en Azerbaïdjan.

M. Ali Rabï, ministre iranien du Travail, de la Coopération et de l'Assistance sociale, a rappelé ses visites en Azerbaïdjan et son entretien avec le leader national Heydar Aliyev. «Nous sommes réjouis du développement de l’Azerbaïdjan. Les deux pays deviennent un partenaire stratégique», a-t-il dit.

Le ministre iranien a jugé nécessaire d’élargir les relations et a insisté sur l’importance de la coopération étroite englobant la santé, l’assurance sociale, le commerce, la prévention du trafic de drogues.

Lors de l’entretien, un échange de vues a eu lieu sur d’autres questions d’intérêt commun.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules