POLITIQUE


Londres: Conférence internationale sur l’énergie VIDEO

A+ A

Londres, 27 novembre, AZERTAC

À l’organisation de la société «Eurasian Dynamics» en collaboration avec le Centre international Oxford, la conférence internationale «L’Asie centrale et l’Azerbaïdjan au carrefour de l’énergie» a eu lieu à Londres.

La couverture informatique de la conférence a été assurée par l’Agence nationale de presse d’Azerbaïdjan (AZERTAC), les agences Interfax et Bloomberg, les sites «L’énergie européenne», «La Technologie pétrolière et gazière», «ICIS», «NRG Expert» et d’autres.

Les analystes et les responsables gouvernementaux des sociétés d'énergie, des institutions financières internationales provenant de l’Europe, de l’Asie centrale, de l’Azerbaïdjan, de la Russie, de la Chine, des Etats-Unis, du Japon et de la République de la Corée du Sud, ont échangé leurs points sur la géopolitique énergétique et la dynamique d’investissement de la région, ainsi que les innovations dans les domaines des risques juridiques et du financement de projets.

Charles Hendry, membre du parlement britannique, envoyé du Premier ministre sur les affaires commerciales en Azerbaïdjan, au Kazakhstan et au Turkménistan a souligné que le parlement britannique revenait souvent sur l’importance internationale de l’Asie centrale et de l’Azerbaïdjan dans la question de l'énergie. «Les sociétés britanniques manifestent un grand intérêt pour cette région qui s’annonce favorable et prometteuse pour les affaires» a-t-il fait savoir.

Le membre du parlement britannique a assuré que l’énergie était une question importante à l’échelle régionale aussi bien qu’internationale. «C’est un processus à long terme» a précisé Charles Hendry, avant de donner des informations sur les processus dans la région et en Azerbaïdjan en matière d’énergie, des mesures prises dans ce secteur et des projets futurs. Il a insisté sur l’importance de la région dans l’assurance de la sécurité énergétique de l’Europe.

L’envoyé du Premier ministre britannique a également abordé l’impact des processus politiques sur les questions énergétiques, ses conséquences, les défis et les leurs solutions.

Charles Hendry a dit qu’après avoir restauré son indépendance, l’Azerbaïdjan avait obtenu des réussites immesurables. «L’Azerbaïdjan mène une politique énergétique appropriée en attirant les investisseurs internationaux dans le pays. Les projets mis en œuvre dans le secteur énergétique ont ouvert la voie au développement harmonieux et j’en suis sûr que ces succès seront poursuivis à l’avenir» a-t-il assuré.

Charles Hendry a ensuite parlé des relations bilatérales entre la Grande-Bretagne et l’Azerbaïdjan : «Les relations bilatérales sont à haut niveau. Ces deux pays coopèrent étroitement dans le domaine énergétique. Les entreprises britanniques détiennent presque la moitié du montant total des investissements étrangers en Azerbaïdjan» a-t-il conclu.

La conférence a été suivie de séances sur l’énergie.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules