POLITIQUE


Le cessez-le-feu violé à 51 reprises

A+ A

Bakou, 28 novembre, AZERTAC

Hier, le cessez-le-feu a été violé à 51 reprises par les forces armées arméniennes dans différentes directions du front, rapporte dans un communiqué le Ministère de la Défense.

Les unités militaires arméniennes ont tiré à partir de leurs positions situées dans les villages d’Aïguepar et Mossesguekh de la région de Berd, de Paravakar de la région d’Idjevan, de Barekamavan et Voskepar de la région de Noyemberian de l’Arménie sur les celles de l’armée azerbaïdjanaise situées dans les villages d’Alibeyli et Hadjialili de la région de Tovouz, de Keuhneguychlag de la région d’Aghstafa et d’Achaghy Eskipara et Gaïmagly de la région de Gazakh de l’Azerbaïdjan.

Les positions des forces armées azerbaïdjanaises ont également subi des tirs venant des positions arméniennes situées non loin des villages de Tchileburt, Göyarkh et Qizil Oba de la région de Terter, non loin des villages de Kenguerli, Sarydjaly, Youssifdjanly, Novrouzlou, Chykhlar, Merzili et Djavahirli de la région d’Aghdam, non loin du village de Kouropatkino de la région de Khodjavend, non loin des villages de Horadiz, Achaghy Seyidehmedli et Achaghy Veyselli de la région de Fuzouli, non loin du village de Mehdili de la région de Djabraïl, ainsi que depuis leurs positions situées sur les collines anonymes des régions de Goranboy, Fuzouli et Djabraïl de la République d’Azerbaïdjan.

L’ennemi a été réduit au silence à la suite des mesures de rétorsion prises par l’armée azerbaïdjanaise.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules