POLITIQUE


La première dame d’Azerbaïdjan Mehriban Aliyeva s’est entretenue avec le président du Sénat français

A+ A

Paris, 4 décembre, AZERTAC

Lors de son déplacement à Paris, Mme Mehriban Aliyeva, première dame d’Azerbaïdjan, chef du groupe d’amitié interparlementaire Azerbaïdjan-France au Milli Medjlis, présidente de la Fondation Heydar Aliyev, s’est entretenue avec le président du Sénat français, Gérard Larcher le 4 décembre.

Gérard Larcher a dit être content d’accueillir la première dame d’Azerbaïdjan Mehriban Aliyeva au Sénat. Il a ensuite insisté sur le niveau élevé des relations entre les deux pays dans différents domaines, en particulier l’importance des relations interparlementaires dans le développement de la coopération.

Évoquant les récentes élections au Sénat français, le président a souligné que le groupe d’amitié France-Caucase serait constitué de nouveau et le nouveau président serait élu à ce groupe.

Gérard Larcher a apprécié les contributions de Mme Mehriban Aliyeva au développement des relations avec la France.

Le président du Sénat a dit être témoin de l’évolution économique rapide de l’Azerbaïdjan. Il a noté qu’en tant qu’un des pays coprésidents du Groupe de Minsk la France restait engagée à contribuer au règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

La première dame a abordé le développement rapide des relations entre l’Azerbaïdjan et la France dans les domaines politique, économique, culturel etc. «Il y a un dialogue de haut niveau entre les chefs de l’Etat. Les relations économiques entre les deux pays sont en plein essor. Plus de 50 entreprises françaises opèrent en Azerbaïdjan où elles réalisent et réaliseront désormais de nombreux projets dans le domaine humanitaire» a-t-elle précisé.

Mme Mehriban Aliyeva a souligné qu’en tant que chef du groupe d’amitié avec la France au parlement azerbaïdjanais, elle était prête à apporter ses contributions au développement des relations bilatérales. « L’Azerbaïdjan est en faveur de l’établissement de la paix et de la stabilité dans la région. De ce point de vue, le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh revêt une importance particulière. Les négociations de paix qui se poursuivent depuis 23 ans n’ont donné aucun résultat à cause de la position non constructive de l’Arménie. Après la réunion de Paris des présidents azerbaïdjanais et arménien qui a eu lieu en octobre dernier à l’initiative du président français François Hollande, l’Arménie a effectué des exercices militaires à grande échelle sur les territoires occupés de l’Azerbaïdjan. C’était un nouveau sabotage de l’Arménie» a expliqué la première dame d’Azerbaïdjan.

Mme Mehriban Aliyeva a ensuite abordé les relations entre la France et l’Azerbaïdjan dans les domaines de la culture et de la protection du patrimoine et a noté que la fondation Heydar Aliyev avait mis en œuvre des projets en ce sens. La première dame d’Azerbaïdjan a informé son interlocuteur sur les travaux de préparation de la première édition des Jeux Européens Bakou-2015 qui se tiendra l’an prochain en Azerbaïdjan.

Mme Mehriban Aliyeva a invité Gérard Larcher à participer à la cérémonie d’ouverture des Jeux Européens.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules