POLITIQUE


Elmar Mammadyarov : Le barrage de Serseng est devenu une source de catastrophe humanitaire, écologique et technogène

A+ A

Bakou, 16 décembre, AZERTAC

Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elmar Mammadyarov, s’est entretenu avec la délégation conduite par Milica Markovic, rapporteuse pour la privation d’eau de manière délibérée des habitants des régions frontalières de l’Azerbaïdjan à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

Lors de l’entretien Elmar Mammadyarov a donné des informations sur le processus de négociations menées pour le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, marquant que le plus grand problème du pays était la poursuite de l’occupation des terres azerbaïdjanaises par l’Arménie. Pour le règlement pacifique du conflit l’Arménie doit en premier lieu retirer ses troupes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan, le fait d’occupation et d’agression doit être surmonté, a indiqué le ministre, a-t-on appris auprès du Ministère des Affaires étrangères.

Parlant des problèmes causés par l’agression militaire de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan, le ministre a fait savoir que le barrage de Serseng était devenu une source de catastrophe humanitaire, écologique et technogène.

La principale cible du rapport serait le barrage de Serseng, la rivière de Terter et les problèmes des habitants locaux qui en découlent, a estimé Milica Markovic.

Lors de l’entretien un échange de vues a eu lieu sur les questions d’intérêt commun.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules