SOCIETE


Le Secrétaire général de l’Internationale Socialiste reçoit le titre de Docteur Honoris Causa de l’Académie d’Administration Publique

A+ A

Bakou, 19 décembre, AZERTAC

Le diplôme de Docteur Honoris Causa de l’Académie d’Administration Publique (AAP) près la Présidence de la République d’Azerbaïdjan a été décerné vendredi à Luis Ayala, Secrétaire général de l’Internationale Socialiste, en visite en Azerbaïdjan.

Lors de la cérémonie ayant réuni les professeurs et les étudiants de l’académie, l’académicien Ourkhan Alekberov, recteur de l’AAP, a donné des informations sur les principales étapes de la vie et de l’activité de Luis Ayala, ses mérites en matière de renforcement de la coopération internationale.

Après a été annoncée la décision du Conseil scientifique de cet établissement d’enseignement supérieur relative à l’attribution du titre de Docteur Honoris Causa de l’Académie d’Administration Publique au Secrétaire général de Luis Ayala pour ses services importants dans le développement et le renforcement de la coopération internationale.

La toge et le diplôme de Docteur Honoris Causa de l’AAP ont été remis à Luis Ayala.

Le Secrétaire général de l’Internationale Socialiste a dit avoir le plaisir d’être à l’AAP et d’avoir reçu le titre honorifique de l’Académie.

Le Secrétaire général de l’Internationale Socialiste a donné des informations sur l’histoire, les activités de l’Internationale Socialiste, y compris les processus en cours dans l’arène internationale pendant ces derniers temps, les difficultés causées par la crise économique mondiale, ainsi que les démarches effectuées en matière de promotion de l’égalité des sexes et de renforcement de la coopération internationale.

Parlant des conflits survenus dans le monde et leurs lourdes conséquences, Luis Ayala a mis en valeur que l’Azerbaïdjan s’était heurté, lui, à un problème comme celui du Haut-Karabagh. Il a souligné la nécessité de régler les conflits conformément aux normes du droit international.

«Si nous voulons aujourd’hui rendre le monde meilleur et plus inébranlable, nous devons faire donc plus d’efforts», a conclu Luis Ayala.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules