POLITIQUE


L’AzerTAc et l’Université linguistique d’Etat de Moscou sont intéressées par la poursuite des projets conjoints VIDEO

A+ A

 

Bakou, 24 décembre, AZERTAC

L’AZERTAC et l’Université linguistique d’Etat de Moscou (ULEM) sont intéressées par la poursuite des projets conjoints.

Cette question a fait l’objet de discussions lors de la rencontre tenue entre les professeurs de l’ULEM, Marina Poletayeva et Liudmila Barmina, et le directeur général de l’AZERTAC, Aslan Aslanov.

L’Université linguistique d’Etat de Moscou organise, avec le soutien de l’AZERTAC, des cours de formation suivie sur le thème «Le journalisme russophone : situation contemporaine et tendances de développement» à Bakou. Envoyés à cette fin en mission en Azerbaïdjan, ces professeurs organisent des cours de formations sur le journalisme moderne et les particularités du russe destinés aux journalistes représentant des différents médias du pays.

Lors de la rencontre il a été noté que quelques journalistes de l’AZERTAC avaient obtenu en marge d’un programme d’Etat la spécialité de journalisme moderne à l’ULEM. L’AZERTAC entretient une coopération étroite, effectue régulièrement des échanges d’information avec l’agence d’information russe TASS. Les membres de la délégation russe ont été informés que la langue et la culture russes sont respectées en Azerbaïdjan qui est un pays possédant une ambiance multiculturelle de haut niveau, l’AZERTAC accorde une grande importance à la diffusion des informations en russe.

Marina Poletayeva, chef de chaire à l’ULEM, a transmis les remerciements d’Irina Khaleyeva, rectrice de l’ULEM, à l’AZERTAC pour l’organisation des formations. Elle a indiqué que le journalisme moderne et le développement dynamique du russe nécessitent l’organisation de telles formations. Marina Poletayeva s’est dite convaincue que la mise en œuvre de tels projets conjoints par l’AZERTAC et l’ULEM serait accueillie avec intérêt dans les années à venir.

Les membres de la délégation ont également été informés sur l’histoire, la culture de l’Azerbaïdjan, le chemin de développement qu’il avait parcouru, le conflit du Haut-Karabagh, les activités de l’AZERTAC au sein des organisations internationales de médias à cette rencontre lors de laquelle les parties ont procédé à un échange de vues sur le journalisme moderne.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules