POLITIQUE


Raul Contreras sur le massacre de Khodjaly: «Cette tragédie n’a qu’un seul nom – le génocide» VIDEO

A+ A

Washington, 6 janvier, AZERTAC

L’article intitulé «A la recherche d’un allié au Proche-Orient» du commentateur politique américain Raul Contreras a été publié dans le journal The Hill.

Dans l’article, il s’agit des difficultés auxquelles sont confrontés les Etats-Unis dans sa politique étrangère, les relations mutuelles de Washington avec ses alliés au Proche-Orient dans la solution des problèmes internationaux, et de la nécessité du rapprochement des Etats-Unis avec ses partenaires fiables dans cette région.

Le commentateur écrit que l’Azerbaïdjan figure parmi les plus importants partenaires des Etats-Unis. L’auteur donne aux lecteurs du journal des informations sur la situation géographique de l’Azerbaïdjan et souligne qu’environ 30 mille Juifs vivent en paix en Azerbaïdjan peuplé majoritairement de musulmans.

L’Azerbaïdjan fournit 50% du pétrole importé d’Israël et achète à son tour des armes de ce pays. A cause de la poursuite du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh qui a abouti à l’occupation des 20% du territoire de l’Azerbaïdjan, les Etats-Unis ne vendent pas des armes à l’Azerbaïdjan depuis 1992, écrit Contreras.

L’auteur continue son article par l’annexion des territoires de l’Azerbaïdjan par l’Arménie. «Il y a 23 ans, les troupes armées arméniennes ont attaqué l’Azerbaïdjan qui avait récemment restauré son indépendance et n’avait pas son armée, et ont occupé une partie de ce pays. Les Arméniens ont expulsé environ un million d’Azerbaïdjanais autochtones des territoires occupés et ont commis un massacre contre la population civile à Khodjaly. Auparavant, les journalistes américains et européens avaient décrit cette scène sanglante. «Cette tragédie n’a qu’un seul nom – le génocide»» indique Contreras.

Il souligne également que l’Azerbaïdjan entend maintenir des relations d’amitié avec les Etats-Unis, mais l’administration du président Obama préfère ignorer le contact avec l’ami d’Israël.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules