POLITIQUE


Le magazine «Foreing Affairs» : «L’Azerbaïdjan en 2020 : une puissance qui se transforme en durabilité» VIDEO

A+ A

Bakou, 8 janvier, AZERTAC

Le numéro de janvier-février du célèbre magazine américain «Foreing Affairs» est consacré à l’Azerbaïdjan.

Le numéro spécial du magazine est intitulé «L’Azerbaïdjan en 2020 : une puissance qui se transforme en durabilité».

Ce numéro du magazine contient des informations détaillées sur le développement économique, la stratégie énergétique de l’Azerbaïdjan, les projets de grande envergure réalisés avec sa participation dans la région, les travaux effectués pour l’évolution de l’infrastructure de transport, des technologies de l’information et de la communication et du secteur non pétrolier, le potentiel de tourisme, les innovations appliquées en matière de services publics et le Service ASAN, les premiers Jeux Européens de Bakou 2015.

Il est écrit que l’Azerbaïdjan est le pays se développant le plus rapidement dans le monde au cours des dix dernières années. Le programme de diversification économique et le regard prévoyant sur l’avenir font de l’Azerbaïdjan un acteur global, créent des opportunités supplémentaires pour l’investissement dans le pays.

Parlant de la situation pénible à laquelle l’Azerbaïdjan s’est heurté dans les premières années du rétablissement de son indépendance, le magazine écrit que le développement de l’économie du pays n’a été possible qu’après le lancement de la stratégie de pétrole, dont les fondements avaient été jetés par Heydar Aliyev, leader national du peuple azerbaïdjanais, et la déclaration de l’accessibilité du pays pour les investissements internationaux. La signature de «l’Accord du siècle» en 1994 a ouvert la voie aux investissements étrangers dans ce secteur. Grâce à la production en grand volume et au grand nombre de conduites de pétrole et de gaz, l’Azerbaïdjan est devenu le plus grand exportateur de pétrole et de gaz dans le monde.

Dans ce numéro spécial où il s’agît aussi du développement du secteur non pétrolier en Azerbaïdjan, l’auteur cite les idées du président Ilham Aliyev : «Une partie des revenus obtenus de la production pétrolière et gazière en Azerbaïdjan pendant les dix dernières années a été orientée, intentionnellement et en marge des programmes spéciaux, vers le développement du secteur non pétrolier, à la création des entreprises industrielles locales de haute technologie et à la diversification de l’économie nationale».

Le magazine donne aussi des informations sur la Conception de développement «L’Azerbaïdjan 2020 : regard sur l’avenir». Il est écrit que la diversification économique constitue la base de la conception du pays. Dans la conception une attention particulière est accordée au développement du secteur non pétrolier, à la mise en place d’une économie fondée sur les connaissances en Azerbaïdjan.

Le numéro spécial du magazine écrit que l’Azerbaïdjan accueillera cette année les premiers Jeux Européens. L’auteur souligne que les préparatifs vont bon train pour ces compétitions multisportives. Ces compétitions vont non seulement mieux faire connaître l’Azerbaïdjan au monde entier, mais elles feront de «Bakou 2015» un standard pour les Jeux Européens. Il est écrit que le Comité d’organisation des premiers Jeux Européens est présidé par Mme Mehriban Aliyeva, première dame d’Azerbaïdjan, présidente de la Fondation Heydar Aliyev.

L’auteur met en valeur que le développement économique dynamique, la stabilité politique, la fidélité au dialogue et à la coopération de l’Azerbaïdjan renforcent encore plus ses positions internationales. L’économie de l’Azerbaïdjan constitue 80% de celle du Caucase du Sud. Il est également reconnu dans le monde comme un partenaire fiable et fidèle, élargit ses relations bilatérales, participe activement aux organisations internationales telles que les Nations Unis, l’OSCE, le Conseil de l’Europe, le Mouvement des non-alignés, l’Organisation de coopération islamique. L’élection de l’Azerbaïdjan à un siège non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies en 2011 a, une fois de plus, manifesté la fiabilité qu’il avait obtenue à l’échelle internationale.

Il est écrit que l’Azerbaïdjan qui renforce ses relations avec les principaux partenaires établit aussi une coopération étroite avec les pays de l’Asie du Sud-Est, de l’Amérique latine et de l’Afrique. L’Agence pour le développement international près le Ministère des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan met en œuvre des projets humanitaires dans ces pays.

Les technologies de l’information et de la communication ont, elles aussi, un grand rôle dans la diversification de l’économie en Azerbaïdjan. Les TIC contribuent au développement des autres domaines de l’industrie dans le pays. Le magazine écrit : L’Azerbaïdjan a enregistré d’importantes innovations technologiques, a lancé en 2013 son premier satellite de télécommunications en orbite. L’Azerbaïdjan est également le premier pays dans l’espace de la CEI à avoir numérisé le système de téléphone stationnaire.

Le magazine «Foreing Affairs» indique que l’Azerbaïdjan a une histoire ancienne et un riche patrimoine culturel, une nature rare, des conditions climatiques très variées, ce qui le rend idéal pour le tourisme. Une infrastructure touristique moderne a été mise en place en Azerbaïdjan où le nombre de touristes ne cesse de s’accroître d’année en année. Les hôtels de Bakou tels que «Four Seasons», «Marriott», «Kempinski», «Hilton», «Fairmont» et «Jumeirah» y sont mentionnés. Les investissements dans le secteur du tourisme témoignent du brillant avenir de ce secteur en Azerbaïdjan.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules