POLITIQUE


L’agression de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan est la cause principale de la tension à la ligne de front

A+ A

Bakou, 12 janvier, AZERTAC

L’Arménie mène une politique d’aggraver la situation à travers des provocations délibérées, de nuire aux négociations destinées au règlement pacifique du conflit du Haut-Karabagh et de maintenir le statu quo actuel, a déclaré Hikmet Hadjiyev, porte-parole du service de presse du Ministère des Affaires Etrangère d’Azerbaïdjan.

Ces actions de l’Arménie qui se plonge dans la crise politique, économique, démographique et sociale, ont pour objectif de détourner l’attention de la communauté locale des problèmes intérieurs.

L’agression militaire de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan et la présence des troupes armées arméniennes sur les territoires occupés de l’Azerbaïdjan constituent la principale cause de la tension sur la ligne de contact, des pertes en vies humaines et d’autres incidents dans la zone frontalière, estime le porte-parole du MAE.

L’Arménie doit d’abord retirer ses troupes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan afin de parvenir à un règlement pacifique du conflit, assure Hikmet Hadjiyev, indiquant la nécessité d’envisager sérieusement la prise des mesures coercitives, y compris l’imposition des sanctions prévues dans la Charte de l’ONU contre Erevan pour mettre fin à la politique destructive et aux provocations de l’Arménie, ainsi qu’assurer le retrait des troupes armées arméniennes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules