POLITIQUE


L’histoire de l’Azerbaïdjan sur le site de la chaîne serbe RTS VIDEO

A+ A

Belgrade, 14 janvier, AZERTAC

Un article «l’harmonie entre l’Orient et l’Occident : l’exemple du partenaire serbe » est installé sur le site de la chaîne publique de la Serbie, qui a pris le relais de la présidence tournante de l’OSCE. L’article est sur l’histoire de l’Azerbaïdjan. Il est écrit qu’étant le plus grand pays du Caucase du Sud, d’après sa position géographique et géostratégique l’Azerbaïdjan se situe sur un point important entre l’Orient et l’Occident.

L’Azerbaïdjan a établie en 1918 une République démocratique pour la première fois en Orient musulman. Cette République démocratique n’a vécu que deux ans en raison de la situation géopolitique de cette époque-là. La lutte pour la liberté du peuple azerbaïdjanais a conduit au rétablissement de son indépendance. Mais, les premières années de l’indépendance étaient difficiles. L’occupation de 20 % des territoires azerbaïdjanais par l’Arménie a aggravé la situation. Suite à l’agression des forces armées arméniennes plus d’un million Azerbaïdjanais sont devenus réfugiés et personnes déplacées. La situation politique difficile, le conflit arméno – azerbaïdjanais, la paralysie économique ont conduit le pays à l’instabilité. La nouvelle ère de développement est commencée suite à l’arrivée au pouvoir en 1993 du dirigeant historique du peuple azerbaïdjanais Heydar Aliyev. La nouvelle Constitution reflétant l’égalité de tous les citoyens, l’inviolabilité de la propriété privée, a été adoptée en 1995 et les bases du développement démocratique ont été jetées. Depuis cette année, les reformes globales ont été mises en œuvre dans le pays. Le Contrat du siècle signé à l’initiative du dirigeant historique Heydar Aliyev a joué un rôle crucial pour le progrès économique de l’Azerbaïdjan. La notion de stabilité est devenu le principe clé du concept de sécurité du pays.

Aujourd’hui, sous la présidence Ilham Aliyev, successeur digne du dirigeant historique Heydar Aliyev, l’Azerbaïdjan est devenu un pays stable, démocratique et a jeté les bases du développement économique. Suite à la politique réussie des dernières années, plus d’un million deux cents milles de nouveaux emplois ont été créés et le taux chômage a baissé de manière significative. Grâce à la politique sage du gouvernement, le pays a pu éviter les catastrophes politiques et économiques.

Abordant le climat de tolérance dans le pays, l’auteur écrit que le président Ilham Aliyev a élevé les traditions historiques de multiculturalisme et de tolérance au niveau de la politique publique. Des représentants de diverses religions vivent en paix, dans l’amitié et le respect mutuel. L’Azerbaïdjan joue un rôle important dans la promotion du multiculturalisme qui est le concept clé des valeurs démocratiques. La capitale Bakou est devenue le plateforme des rencontres interculturelles.

Il est noté que les projets mis en œuvre par l’Azerbaïdjan sont importants en terme de garantie de la sécurité énergétique de l’Europe et de réduire les tensions entre les différentes régions dans le domaine des ressources énergétiques.

Evoquant les relations azerbaïdjano – serbes, l’auteur dit qu’il existe des relations de partenariat stratégique entre les deux pays. Historiquement, tous les deux ont vécu le destin semblable. A nos jours, il y a encore certaines caractéristiques communes entre eux : tous les deux pays mènent la politique étrangère indépendante conformément aux intérêts des peuples, que tous les deux pays ont une expérience d’orienter la situation géopolitique vers le côté positif. Tous ces facteurs peuvent déterminer la direction future des relations entre l’Azerbaïdjan et la Serbie.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules