POLITIQUE


La démocratie : Aucun pays occidental ne devance l’Azerbaïdjan

A+ A

Bakou, 22 janvier, AZERTAC

Aucun pays occidental ne devance l’Azerbaïdjan dans le domaine de la liberté de presse, de la transparence, de la démocratie et de la protection des droits de l’homme. La situation en ce sens dans aucun pays n’est mieux que la nôtre, a déclaré Ali Hassanov, chef du département des questions sociales et politiques de l’administration présidentielle, lors de la conférence consacrée au bilan des activités en 2014 du Conseil national de soutien aux organisations non gouvernementales.  

«Bien sûr, nous ne prétendons pas que notre société est la meilleure. En outre, nous ne disons pas qu’il n’y a aucun problème en Azerbaïdjan et ne prétendons pas également que la société azerbaïdjanaise est à l’abri de problèmes. Aucun pays ne peut l’assurer», a indiqué Ali Hassanov.

Le responsable de l’administration présidentielle a souligné que les ONG, les institutions gouvernementales, les entreprises étrangères opérant dans le pays, les médias, les donateurs étrangers doivent respecter la législation de l’Azerbaïdjan. «Si une loi est mauvaise, on peut la mettre en discussion et la changer. Mais, cela ne permet à personne de ne pas respecter la loi existante» a estimé Ali Hassanov.

Le gouvernement azerbaïdjanais qui vise la construction d’une société développée accomplit toutes les tâches pou parvenir à cet objectif, a-t-il ajouté.

Le chef de département a fait savoir que toutes les conditions avaient été créées aux activités libres des organisations non gouvernementales en Azerbaïdjan. «Le secteur des ONG de l’Azerbaïdjan est l’un des meilleurs dans le monde entier» a-t-il conclu.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules