POLITIQUE


Ali Hassanov: Le but du gouvernement azerbaïdjanais est d’assurer le développement global de la jeunesse

A+ A

Interview à l’AZERTAC de M. Ali Hassanov, chef du département des questions sociales et politiques de l’Administration présidentielle de la République d’Azerbaïdjan,

Bakou, 29 janvier, AZERTAC

- M. Hassanov, le président Ilham Aliyev a signé une ordonnance visant la ratification de «La Stratégie de la jeunesse azerbaïdjanaise en 2015-2025». D’où découle cette nécessité ?

- Dans chaque pays, la sauvegarde de l’indépendance, le renforcement de l’Etat, l’avenir du pays, dépendent directement de la nouvelle génération intellectuelle, de sa participation active dans toutes les sphères de la vie sociale. La politique de la jeunesse de notre gouvernement joue un rôle clé dans la formation des jeunes azerbaïdjanais en tant que force motrice moderne, développée et intellectuelle. Fondée par le leader national Heydar Aliyev, la stratégie nationale pour la jeunesse est poursuivie avec succès par le président Ilham Aliyev. À la suite de la mise en œuvre réussie de cette politique, aujourd’hui, les jeunes du pays sont très actifs dans toutes les sphères de la vie sociale et jouent un rôle clés dans la réalisation des événements politique, économique, humanitaire et social.

Les événements récents organisés dans le pays ont accéléré la création des conditions politiques et socio-économiques pour assurer le développement harmonieux de la jeunesse et ont contribué à l’intensification de leur activité sociopolitique. Actuellement, la politique de la jeunesse est devenue une partie intégrante de celle nationale.

Des programmes d’Etat visant le développement de la jeunesse ont été adoptés par le président Ilham Aliyev et suite à la mise en œuvre de ces projets, des changements positifs ont été observés et des progrès significatifs ont été obtenus dans tous les domaines prioritaires de la politique nationale de la jeunesse. Des mesures dans l’éducation patriotique de la jeunesse ont été poursuivies, le gouvernement a augmenté ses soins aux jeunes talentueux et créateurs. Grâce au soutien du gouvernement, les droits des organisations de la jeunesse de participer dans la politique de la jeunesse ont été élargis, leurs projets et programmes ont été soutenus. La création de la Fondation de la Jeunesse auprès du président de la République d’Azerbaïdjan en 2011, la construction des centres de jeunesse dans presque 30 villes et régions de la république, etc. sont l’illustration parfaite de l’attention et des soins du chef de l’Etat envers la jeunesse.

A l’époque actuelle, la politique de la jeunesse est entrée dans une nouvelle phase. L’Azerbaïdjan se développe rapidement et cette évolution offre, bien sûr, de nouvelles opportunités à la jeunesse. Comme le potentiel financier et économique de l’Azerbaïdjan s’accroît, des investissements sont réalisés dans le développement de tous les domaines et cela donne des résultats très positifs. Bien sûr, les réalisations obtenues, le développement de l’Azerbaïdjan, ainsi que les changements et les défis globaux dans le monde entier nécessitent l’adoption de nouveaux documents concernant la jeunesse. Par conséquent, «La Stratégie de la jeunesse azerbaïdjanaise en 2015-2025» a été ratifiée par le Président afin d’assurer le développement global de la jeunesse du pays.

- Quels sont les objectifs et les tâches découlant de ce document?

Avant de parler des objectifs et des tâches, je voudrais exprimer brièvement mes vues sur les groupes cibles de la Stratégie. Dans le document ratifié, il est nécessaire de définir le statut et les critères d’identification des jeunes à l’égard de différents groupes sociaux. Par conséquent, les différents groupes sociaux de la jeunesse azerbaïdjanaise ont été regroupés pour la première fois dans la Stratégie.

Quant à l’objectif principal, la Stratégie vise à développer le potentiel de la jeunesse azerbaïdjanaise conformément aux exigences modernes, à utiliser ce potentiel pour les intérêts du pays et à éduquer une citoyenneté active chez la jeune génération d’ici 2025.

Les soins quotidiens des jeunes, leur participation dans les processus sociopolitiques, leur développement intellectuel et moral, l’organisation de leurs loisirs, l’accroissement de l’emploi etc. figurent parmi les tâches principales de la Stratégie.

La Stratégie prévoit également la prise des mesures encourageant les compétences et initiatives des jeunes dans les domaines scientifique, technique, culturel et artistique, ainsi que la préparation des émissions scientifiques et éducatives par les chaînes de télévision qui pourraient être utiles pour la jeunesse du pays.

Je peux dire en toute confiance que cette Stratégie jouera un rôle très important dans la vie de la jeunesse.

- M. Hassanov, quelles sont vos attentes de la Stratégie?

La mise en œuvre et les résultats du «Programme d’Etat sur la jeunesse azerbaïdjanaise (2005-2009)», du «Programme d’Etat sur l’éducation de la jeunesse azerbaïdjanaise à l’étranger 2007-2015)» et du «Programme d’Etat «La jeunesse azerbaïdjanaise en 2011-2015» nous permettent de dire que la «La Stratégie de la jeunesse azerbaïdjanaise en 2015-2025» ouvrira elle-aussi une nouvelle page dans la vie économique, humanitaire et sociale de la jeunesse azerbaïdjanaise.

Bien sûr, des attentes de ce document sont beaucoup plus élevées. Dans le même temps, chaque mesure prise doit avoir un résultat logique. Je suis convaincu que la Stratégie contribuera à la résolution des problèmes sociaux de la jeunesse, à la baisse du taux de chômage, à l’amélioration du niveau de l’éducation et à l’augmentation du nombre d’étudiants dans l’enseignement professionnel, à la formation des jeunes talentueux, à l’amélioration des conditions de logements des jeunes, à l’accroissement du nombre des jeunes travaillant dans le domaine de la science et de la technologie etc.

Je n’ai aucun doute que suite aux efforts conjoints des institutions gouvernementales concernées, des organisations non gouvernementales et des jeunes actifs, les tâches fixées dans la Stratégie seront accomplies et des mesures seront prises en matière d’assurance du développement physique, intellectuel et moral de la jeune génération d’ici 2025.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules