ECONOMIE


Corriere delle sera écrit sur le développement de l’industrie pétrolière en Azerbaïdjan

A+ A

Bakou, 3 février, AZERTAC

Un article sur le développement de l’industrie pétrolière en Azerbaïdjan est publié dans le journal italien Corriere della sera. Selon l’article, les Italiens avaient reçu les premières données sur le pétrole caspien grâce au voyageur Marco Polo. Le voyageur connu décrivait Bakou comme une ville où le pétrole s’écoule au lieu de l’eau et s’est dit surpris des ressources pétrolières. Il avait souligné qu’en Azerbaïdjan un traitement avec le pétrole était devenu une tradition. Le pétrole était utilisé surtout pour les maladies de la peau. Ce n’est pas par un effet du hasard qu’on appelle l’Azerbaïdjan « le pays du feu ». Le Temple du feu impressionne tout le monde. Située sur la Grande Route de la Soie, la capitale Bakou était depuis de l’antiquité une ville importante. Ecrivant que Bakou ressemble à Doubaï, l’auteur de l’article écrit sur l’oléoduc Bakou – Tbilissi – Ceyhan (BTC) et ses contributions au développement de l’Azerbaïdjan. Abordant la Mosquée Bibiheybet, le journaliste fait savoir que détruite à l’époque soviétique en 1934, la mosquée a été restaurée par Heydar Aliyev, dirigeant historique du peuple azerbaïdjanais. Il est écrit que Bibiheybet est le premier lieu de l’extraction du pétrole. Evoquant le développement de l’industrie pétrolière en Azerbaïdjan, les activités des frères Nobel, de Rotschild dans le pays. Il est noté que le transport du pétrole par voie maritime a commencé à cette époque-là : «A cette époque – là, Bakou fournissait environ la moitié de la demande mondiale de pétrole. Il n’y avait pas besoin de chercher du pétrole dans cette ville, car partout le pétrole jaillissait à la surface naturellement. Cette richesse a transformé Bakou à une ville de la véritable fusion d’ancienneté et de modernité et se trouve au carrefour de l’Orient et de l’Occident.»

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules