POLITIQUE


The Washington Times a tenu une conférence consacrée aux relations Azerbaïdjan –Etats-Unis VIDEO

A+ A

Washington, 4 février, AZERTAC

Une conférence « la géopolitique au bassin caspien : quelle importance de l’alliance Etats-Unis – Azerbaïdjan ? » s‘est tenue à Washington, au Club Capitol Hill au Congrès américain, avec le soutien du journal The Washington Times.

Larry Bijli, président du conseil d’administration du journal The Washington Times, a pris la parole et a donné des informations sur l’Azerbaïdjan, sur le développement de son économie, la croissance de la classe moyenne, le poids du pays au niveau régional et international.

Abordant la position géographique de l’Azerbaïdjan, les menaces qu’il a fait face, ses progrès depuis l’établissement de son indépendance, John Solomon a souligné les points importants sur le pays.

L’ambassadeur azerbaïdjanais, Elin Süleymanov, a évoqué les relations azerbaïdjano – américaines, le développement des relations bilatérales depuis 20 ans, le projet énergétique Bakou – Tbilissi – Ceyhan réalisé suite à une coopération et au soutien des Etats-Unis. Il a noté que grâce à ce projet la carte de toute la région a changé. La coopération entre les deux pays ne se limite pas dans le secteur énergétique, elle couvre de nombreux domaines, par exemple, la coopération entre la Compagnie aérien de l’Azerbaïdjan et la société Boeing.

Il a souligné que le peuple azerbaïdjanais avait construit un Etat laïc, moderne et développé dans un espace géopolitiquement complexe, et qui est un allié des Etats-Unis. Dans ce contexte, l’ambassadeur a souligné l’importance d’une approche stratégique aux alliés des Etats-Unis dans la région.

Rappelant que le gros problème du pays est l’occupation des territoires azerbaïdjanais par les forces armées arméniennes, l’ambassadeur a approuvé les efforts américains pour le règlement du conflit arméno – azerbaïdjanais du Haut Karabagh, mais a mis un accent sur le fait que le peuple attend un résultat concret. Abordant le sort amer de plus d’un million de réfugiés et des personnes déplacées expulsés de leur foyer ancestral, l’ambassadeur azerbaïdjanais a souligné les mesures prises grâce au président Ilham Aliyev afin d’améliorer leurs conditions de vie.

Insistant sur l’importance des relations internationales pour l’Azerbaïdjan, Samad Seyidov a porté à l’attention que l’objectif de la politique étrangère du pays était d’établir des relations amicales avec tous les Etats mondiaux. Il a mis un accent sur la portée des relations avec les Etats-Unis et sur la signature en 1999 par Heydar Aliyev, dirigeant historique, et Bill Clinton, ancien président américain, le contrat du projet d’oléoduc Bakou – Tbilissi –Ceyhan qui a changé l’histoire suivante de la région du Caucase du Sud. Notant que la coopération énergétique se poursuivait avec la construction du couloir gazier du Sud, le président de la commission du Milli Medjlis a parlé des contributions azerbaïdjanaises à la sécurité énergétique de l’Europe.

Il a accentué que les relations azerbaïdjano – américaines portent une importance pour l’avenir de la région, mais il existe parfois des tentatives pour nuire ces relations. Il a noté qu’en ce sens, parfois les réclamations des droits de l’homme étaient utilisées contre les tentatives d’établir des relations étroites.

Il a dit que l’Azerbaïdjan répondait habilement aux questions soulevées sur la compatibilité de l’Islam avec le monde moderne. Il a fait savoir qu’en tant que le membre de plein droit du Conseil de l’Europe, l’Azerbaïdjan partageait les valeurs telles que les droits de l’homme et de la démocratie, et que les femmes avaient une place importante dans la société et la tolérance religieuse régnait dans le pays.

Les autres orateurs ont abordé la coopération dans le domaine de la sécurité. Que les militaires azerbaïdjanais ont participé et continuaient à participer dans les coalitions internationales pour le maintien de la paix et de la stabilité au Kosovo, en Irak et en Afghanistan. Les contributions azerbaïdjanaises au développement de l’Afghanistan ont été aussi soulignées. Il a été noté que le terrorisme pouvait être éliminé grâce à la solidarité des pays, et la campagne de sensibilisation jouait un rôle important en ce sens.

Les relations azerbaïdjano –israéliennes ont été également abordées. Les orateurs ont répondu aux questions des participants.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules