BAKOU-2015


Le Washington Post a publié un article sur les premiers Jeux Européens

A+ A

Bakou, 11 février, AZERTAC

Le Washington Post a publié un article sur les premiers Jeux Européens de Bakou 2015.

Dans cet article intitulé «Les organisateurs : Nous avons prouvé à ceux qui doutent des Jeux Européens qu’ils avaient tort» il est mis en valeur que Bakou accueillera du 12 au 28 juin prochain les premiers jeux Européens. L’auteur de l’article cite les phrases suivantes de Patrick Hickey, président du Comité olympique européen (COE) : «Quand nous avons obtenu, six ou sept mois avant, l’autorisation pour réaliser la faisabilité technique de ces Jeux, plusieurs s’en méfiaient. Mais nous y sommes parvenus et nous en sommes à la dernière phase des travaux. Ainsi, nous avons pu prouver à ceux qui étaient sceptiques à l’égard de ces Jeux qu’ils avaient tort».

L’auteur porte également les opinions suivantes de Simon Clegg, directeur général du Comité des opérations des premiers Jeux Européens de Bakou 2015, à l’attention des lecteurs : «Au début il y avait des doutes en ce qui concerne la réalisation des Jeux Européens. Mais aujourd’hui plus de 50 Comités nationaux olympiques européens regardent ces Jeux avec enthousiasme. Même aujourd’hui on peut voir des pessimistes sur les premiers Jeux Européens. Mais ils le comprendront en voyant à quel point l’échelle de ces jeux sera large».

Il est écrit que plus de 6 mille athlètes provenant de 50 pays disputeront ces jeux dans 20 disciplines sportives pour 253 médailles d’or mises en jeu.

L’auteur de l’article souligne qu’il est convaincu que les Jeux Européens en Azerbaïdjan seront pour Bakou un tremplin pour accueillir les Jeux Olympiques de 2024.

Patrick Hickey se dit convaincu que tous les principes de la Charte olympique seront respectés au plus haut niveau au cours du déroulement des Jeux Européens, souligne l’auteur. L’Azerbaïdjan recevra même les athlètes provenant d’Arménie, en dépit du conflit du Haut-Karabagh, estime Patrick Hickey, marquant qu’il a rassuré lors de sa récente visite en Arménie les sportifs arméniens qu’ils ne se heurteraient à aucun problème à Bakou, que les athlètes y seraient traités avec respect.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules