POLITIQUE


Les autorités arméniennes doivent mettre fin à l’occupation et s’entendre avec ses voisins

A+ A

Tbilissi, 20 février, AZERTAC

L’Azerbaïdjan est intéressé par la coopération avec tous les pays du monde, y compris les pays du Caucase du Sud. Vivre en amitié avec tous les pays est la priorité de notre politique étrangère. Mais, malheureusement, l’Etat arménien ne veut pas prendre ce chemin, donc, s’est exclu de nombreux projets et ne se développe pas, a déclaré Elmar Mammadyarov, ministre des Affaires étrangères, aux journalistes à Tbilissi.

Le ministre a souligné qu’aujourd’hui, les projets globaux ont été mis en œuvre à l’initiative de l’Azerbaïdjan et en traversant la Géorgie. L’Arménie ne pourra pas bénéficier de ces projets jusqu’à ce qu’elle ne mette pas fin de sa politique d’agression. L’autorité arménienne doit tout d’abord, mettre fin à l’occupation et être en mesure de s’entendre avec les pays voisins.

« Je crois que, tôt ou tard, cette question sera résolue de façon équitable et l’autorité arménienne comprendra qu’elle doit tisser des relations normales avec les pays voisins pour les intérêts nationaux et établir une condition favorable pour joindre aux projets régionaux » a ajouté E. Mammadyarov.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules