POLITIQUE


Ankara : une cérémonie de commémoration consacrée au 23e anniversaire du génocide de Khodjaly VIDEO

A+ A

Ankara, 23 février, AZERTAC

Une cérémonie de commémoration consacrée au 23e anniversaire du génocide de Khodjaly a été organisée, dimanche à Ankara, par le Centre azerbaïdjanais du capital humain – INDEX, en marge de la campagne internationale «Justice pour Khodjaly», initiative de Leyla Aliyeva, vice-présidente de la Fondation Heydar Aliyev.

Ali Hassanov, chef du département des affaires sociales et politiques à l’Administration présidentielle de la République d’Azerbaïdjan, Ibrahim Kalin, conseiller du président de la République de Turquie, et d’autres personnalités officielles, ainsi que des parlementaires azerbaïdjanais et turcs, des scientifiques, des artistes, des étudiants azerbaïdjanais faisant leurs à Ankara, des gens de toutes les classes sociales de ce pays ont été présents à la cérémonie.

D’abord les participants ont visité l’exposition consacrée au génocide de Khodjaly et composée de photos rares du Karabagh, une belle région pittoresque de l’Azerbaïdjan, organisée au Centre des cérémonies internationales «Congressium», accueillant la cérémonie de commémoration. Un film documentaire sur les conséquences tragiques de la politique d’occupation mise en œuvre de temps en temps contre l’Azerbaïdjan a été projeté dans le salon accueillant l’exposition consacrée au génocide de Khodjaly.

Le président de l’INDEX Rachad Abdoullayev est intervenu pendant la partie officielle de la cérémonie.

Le chef du département des affaires sociales et politiques à l’Administration présidentielle de la République d’Azerbaïdjan, Ali Hassanov, a prononcé un discours lors de la cérémonie. Le génocide de Khodjaly est le plus terrible des crimes commis par les Arméniens en Azerbaïdjan et en Turquie depuis de longues années, a-t-il déclaré. Les dirigeants anciens et actuels de l’Arménie, pays envahisseur, défient en fait à la communauté mondiale pacifiste en avouant leur participation dans ce crime militaire commis sous les yeux du monde contemporain, même en disant en être fiers, a estimé Ali Hassanov. La politique d’occupation de l’Arménie est une agression intentionnelle dirigée la vie pacifique, la stabilité morale et psychologique, l’énergie intellectuelle du peuple azerbaïdjanais.

Ali Hassanov a fait savoir que des milliers de cérémonies commémoratives consacrées au génocide de Khodjaly étaient organisées, des livres étaient écrits et des films tournés sur ce sujet tous les ans dans différents pays du monde. Tout cela a pour objectif d’informer la communauté internationale sur l’agression que le peuple azerbaidjanais a subie pendant plusieurs années, et de déceler les mensonges arméniens, y compris la prétention du soi-disant génocide arménien, a ajouté Ali Hassanov.

Le conseiller du président turc Ibrahim Kalin a dit que le peuple turc était toujours solidaire avec l’Azerbaïdjan, marquant que son pays souhaitait voir la paix et la stabilité entre la Turquie et l’Arménie, ainsi qu’entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, y compris dans tout le Caucase. Mais pour cela, l’Arménie doit renoncer à sa politique d’occupation, les réfugiés et les personnes déplacées azerbaïdjanais doivent retourner dans leur terre natale et qu’on doit mettre fin aux prétentions mal fondées contre l’Azerbaïdjan et la Turquie, a-t-il estimé. 

Necdet Ünüvar, responsable du groupe d’amitié interparlementaire Turquie-Azerbaïdjan, a souligné que le génocide de Khodjaly était en premier lieu un crime militaire commis contre l’humanité, marquant que la communauté internationale n’avait pas le droit morale de rester indifférente à cette question.

Les participants de la cérémonie commémorative ont écouté avec tristesse l’Azerbaïdjanais Rachad Zeynalli, originaire de la région du Karabagh, qui a aussi prononcé un discours à la cérémonie.

Les intervenants se sont dits convaincus que les mesures seraient poursuivies pour faire reconnaître la tragédie de Khodjaly comme un acte génocidaire, que les résolutions et les décisions des Nations Unies et des autres organisations internationales concernant le rétablissement de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan seraient accomplies.

A l’issue de la cérémonie Ali Hassanov a accordé une interview aux journalistes.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules