POLITIQUE


Il existe de bonnes opportunités pour développer la coopération entre l’Azerbaïdjan et la Slovénie

A+ A

Bakou, 3 mars, AZERTAC

Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elmar Mammadyarov, s’est entretenu le 3 mars avec la délégation conduite par le président du Conseil national slovène, Mitja Bervar, en visite en Azerbaïdjan.

Lors de l’entretien les parties ont exprimé leur satisfaction du développement des relations bilatérales entre l’Azerbaïdjan et la Slovénie et ont indiqué que les visites réciproques contribuaient à l’évolution de la coopération, rapporte dans un communiqué le Ministère des Affaires étrangères.

Ayant rappelé l’adoption par l’organe législatif slovène d’une déclaration concernant le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, Mitja Bervar a mis en valeur que cette déclaration soutenait le règlement pacifique du conflit dans le cadre du groupe de Minsk de l’OSCE, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Ayant présenté ses félicitations à la partie azerbaïdjanaise pour les premiers Jeux Européens de Bakou 2015, Mitja Bervar a dit que les sportifs slovènes y participeraient en grande quantité.

Elmar Mammadyarov a dit qu’il existait des relations historiques entre l’Azerbaïdjan et la Slovénie, soulignant que l’hommage du peuple slovène à la mémoire des Azerbaïdjanais qui avaient fait preuve de l’exploit pendant la libération de la Slovénie du fascisme, notamment de Mehdi Husseynzadé, était hautement apprécié.

Elmar Mammadyarov a dit que l’Azerbaïdjan accordait une importance particulière au développement des relations avec les pays des Balkans, marquant qu’il existait de bonnes opportunités pour développer la coopération entre les deux pays en matière d’énergie, d’économie, et de commerce, d’investissement, de culture et de sport.

En abordant le conflit arméno-azerbaïdjanais, le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise a fait savoir que les tentatives de changer les frontières internationalement reconnues des pays étaient inadmissibles et tous les Etats devaient respecter les normes et les principes du droit international.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules