POLITIQUE


Les processus se déroulant dans la région Caspienne débattus à Rome

A+ A

Rome, 13 mars, AZERTAC

Une conférence sur les processus se déroulant dans la région Caspienne, organisée par l’ambassade d’Azerbaïdjan en Italie, a eu lieu à l’Université de Rome III.

La réunion animée par Marco Valici, professeur de l’université, a rassemblé les représentants des universités, du gouvernement et des milieux d'affaires d’Italie.

Le recteur de l’Université de Rome III, Mario Panizza, a d’abord donné des informations sur l’activité de cet établissement d’enseignement supérieur. Il a noté que cette université accordait de l’importance particulière à l’élargissement de ses relations internationales.

La vice-rectrice Francesca Cantu a analysé les réalisations que l’Azerbaïdjan a obtenues dans un laps de temps très court. «Une attention particulière est accordée à la jeunesse et à l’éducation en Azerbaïdjan. Le renforcement de la coopération entre les institutions scientifiques, surtout l’augmentation de l’échange d’étudiants entre les deux pays revêt une importance particulière», a-t-elle estimé.

Vaguif Sadigov, ambassadeur d’Azerbaïdjan en Italie, a ensuite pris la parole. «Depuis l’antiquité, la région Caspienne a été riche en énergie. L’histoire de l’industrie du pétrole en Azerbaïdjan remonte au XIXe siècle. Au début du XXe siècle, 51% de la production mondiale de pétrole appartenait à Bakou. Les Italiens ont obtenu les premières informations sur le pétrole de la Caspienne grâce aux notes du voyageur italien Marco Polo», a indiqué l’ambassadeur.

Il a ensuite donné des informations détaillées sur le statut de la mer Caspienne, ses riches ressources énergétiques, les projets de gazoducs et d’oléoducs mis en œuvre dans la région à l’initiative de l’Azerbaïdjan, ainsi que sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh suite auquel 20% du territoire de l’Azerbaïdjan ont été occupés et plus d’un millions d’Azerbaïdjanais ont été expulsés de leur terre natale.

D’autres intervenants ont salué la diversification de l’économie azerbaïdjanaise et ont insisté sur l’importance stratégique de la région Caspienne en termes de questions énergétiques et de lutte contre le terrorisme.

Lors de la conférence, a eu lieu la présentation du livre «La Caspienne. La sécurité, les conflits, les ressources énergétiques» de Marco Valici.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules