POLITIQUE


Tbilissi : les perspectives de développement de la coopération trilatérale entre l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie au menu des discussion

A+ A

Tbilissi, 16 mars, AZERTAC

Une conférence internationale portant sur le thème «La coopération trilatérale : les nouveaux perspectives et défis» a entamé ses travaux à Tbilissi avec la participation des délégations azerbaïdjanaise, géorgienne et turque.

Lors de la conférence les discussions ont porté sur les perspectives de développement de la coopération trilatérale entre l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie, les projets conjoints régionaux, les menaces à la paix et à la stabilité, les nouveaux défis.

Alexandre Rondeli, président de la Fondation géorgienne pour les études stratégiques et internationales, a ouvert la conférence. Il a dit que les processus se déroulant actuellement dans le monde, y compris le Caucase du Sud, avaient nécessité le renforcement davantage de la coopération régionale. Lors de la conférence d’aujourd’hui les délégations azerbaïdjanaise, géorgienne et turque discuteront des questions concernant la paix régionale, effectueront un échange de vues sur les nouveaux défis en matière de développement de la paix et de la coopération. Les nouveaux projets en matière de sécurité et de coopération stratégique seront passés en revue à cette conférence.

Ensuite, le vice-ministre géorgien des Affaires étrangères, Gigi Gigiadzé, a pris la parole. Il a dit que son pays attachait une grande importance au développement de la coopération régionale trilatérale. Il a dit que certains processus se déroulant dans la région, y compris les conflits régionaux, créent de sérieux obstacles pour le développement régional. Ces conflits constituent des menaces à la sécurité de l’Europe et même du monde. Le vice-ministre a fait savoir que la Géorgie accueillerait en 2015 une réunion de plus haut niveau consacrée à la coopération trilatérale.

Les autres intervenants ont fait savoir que les projets en cours de réalisation dans la région assureraient non seulement le développement des pays de la région, mais aussi de l’Europe et de l’Asie. Tandis que les conflits survenus dans la région empêchent non seulement le développement régional, mais ils menacent à la fois la sécurité énergétique des pays européens. L’Arménie restera à l’écart de ces projets jusqu’à ce qu’elle arrête sa politique d’occupation. Il est regrettable que nous nous heurtions au deux poids deux mesures lorsque nous œuvrons pour le règlement des conflits, ce qui entrave la paix, de mettre en œuvre à temps les projets prévus.

Il a été indiqué que la coopération régionale trilatérale renforcerait encore l’amitié entre l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie. Les parties ont fait savoir que ce genre de réunion permettra de mettre en œuvre de nouveaux projets. L’importance des rencontres tenues entre les dirigeants, les membres de parlement et de gouvernement des tous les trois pays a été mise en valeur à cette conférence lors de laquelle les parties ont souligné que la coopération régionale contribuait à renforcer davantage le partenariat stratégique entre les trois peuples et pays.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules