POLITIQUE


La coopération interparlementaire au développement des relations azerbaïdjano – coréennes

A+ A

Bakou, 29 mars, AZERTAC 

Le premier vice- président du Milli Medjlis de la République d’Azerbaïdjan, Ziyafet Asguerov, a reçu aujourd’hui la délégation dirigée par Kang Chang Hee, membre de l’Assemblée nationale de la Corée.

Ziyafet Asguerov a salué le niveau actuel des relations azerbaïdjano – coréennes et a abordé le rôle important de la coopération interparlementaire et des visites mutuelles pour le développement des relations bilatérales. Il a souligné que la coopération politique, économique et culturelle se développe intensivement entre les deux pays. Les entreprises coréennes opèrent activement en Azerbaïdjan, la construction des quelques infrastructures sportifs pour les premiers Jeux européens a été confiée aux entreprises coréennes. Le taux d’investissement coréen en Azerbaïdjan est un demi milliard de dollars.

Abordant le conflit arméno – azerbaïdjanais du Haut Karabagh, Z. Asguerov a noté qu’il y a plus de 20 ans que 20% des territoires de l’Azerbaïdjan sont sous l’occupation des forces armées arméniennes. Le pays accueille plus d’un million de réfugiés et de personnes déplacées. Sans respecter les quatre résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU pour le règlement de ce conflit, les occupants arméniens agissent contre les principes du droit international. Il a souligné avec regret le manque d’efforts suffisants de la communauté internationale envers le règlement équitable de ce conflit.

Il a informé la délégation coréenne sur le génocide de Khodjaly contre le peuple azerbaïdjanais commis par les Arméniens et a exprimé son espoir que le gouvernement coréen accordera son soutien au règlement équitable de ce conflit.

Kang Chang Hee a noté que les relations bilatérales s’appuient aux racines historiques. Saluant le développement rapide de l’Azerbaïdjan , il a félicité le peuple azerbaïdjanais à l’occasion des premiers Jeux Européens à Bakou. Il a déclaré que les entreprises coréennes sont intéressées pas seulement par le chantier, mais aussi par le secteur pétrolier et gazier. Il s’est dit croire que le conflit arméno – azerbaïdjanais du Haut Karabagh sera résolu d’une manière équitable et conformément aux normes du droit international.

Un échange des vues a été mené sur les perspectives de la coopération.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules