POLITIQUE


Ali Hassanov : Des actes provocateurs des médias arméniens ne peuvent pas jeter de l'ombre sur les relations entre l’Azerbaïdjan et la Russie

A+ A

Bakou, 1er avril, AZERTAC

Après la visite de Leonid Sloutski, président de la commission de la CEI et des relations avec les compatriotes de la Douma de la Fédération de Russie, en Arménie, les médias de ce pays ont diffusé, en son nom, un certain nombre d’informations anti-Azerbaïdjan. Ayant organisé une conférence de presse à l’ambassade d’Azebaïdjan en Russie, Leonid Sloutski a démenti ces informations et a noté qu’il allait continuer à rester ami du gouvernement et du peuple azerbaïdjanais.

M. Ali Hassanov, adjoint du président de la République d’Azerbaïdjan pour les affaires sociales et politiques, a fait une déclaration à ce propos. L’AZERTAC présente la déclaration de M. Ali Hassanov.

Les activités collectives – des actions communes, des projets, des campagnes organisés et mis en oeuvre par les autorités, les institutions publiques de l’Azerbaïdjan et de la Turquie, ainsi que les diasporas azerbaïdjanaises et turques dans différents pays du monde ont été si réussies et efficaces qu’en conséquence, la sale campagne de propagande que l’Arménie mène depuis de nombreuses années contre la Turquie et l’Azerbaïdjan a échoué.

Des stéréotypes biaisés contre l’Azerbaïdjan et la Turquie ont été détruits, en même temps, la fausseté de l’image «Le peuple arménien opprimé» et des revendications sur «le génocide arménien» que les Arméniens avaient inventées sur eux-mêmes a été dévoilée. Grâce à la sensibilisation de la communauté internationale sur le génocide et l’agression que les forces armées arméniennes ont commis contre le peuple azerbaïdjanais, un certain nombre d’organisations intenationales, les pays mondiaux, ainsi qu’une série d’Etats américains se sont mis à appeler l’agresseur par son nom. De nombreuses résolutions condamnant l’occupation des territoires azerbaïdjanais par l’Arménie et soutenant la reconnaissance du génocide de Khodjaly ont été adoptées au cours des dernières années.

Donc, les Arméniens ne sont pas parvenus à atteindre leurs objectifs relatifs au 100 anniversaire du soi-disant génocide arménien. La participation des invités étrangers de haut rang aux événements qui seront organisés à l’occasion du 100e anniversaire du soi-disant génocide est mise en cause.

C’est pourquoi le gouvernement arménien, les institutions chargées de sa politique étrangère et de sa propagande basée sur des mensonges et la diaspora arménienne à l’étranger sont dans l’hystérie. Maintenant, ils tentent de diffuser leurs mensonges en déformant clairement les avis des fonctionnaires des pays étrangers.

À cet égard, les propos diffusés par les médias arméniens au nom de Leonid Sloutski, président de la commission de la CEI et des relations avec les compatriotes de la Douma de la Fédération de Russie, il y a deux jours sont une nouvelle tentative avortée. Ces actions ont pour but d’endommager les relations de partenariat stratégique entre l’Azerbaïdjan et la Russie et de jeter de l’ombre sur les liens entre les députés, les ONG, les institutions de la société civile et les intellectuels des deux pays.

Nous considéront M. Sloutski comme un ami proche du peuple et du gouvernement azerbaïdjanais. Cette amitié s’appuie sur les traditions historiques, les intérêts politiques et économiques entre l’Azerbaïdjan et la Russie, le respect mutuel de la politique souveraine et, bien sûr, les relations humaines. Nous sommes sûrs que nos relations avec la Russie seront désormais développées et les amis comme Leonid Sloutski de l’Azerbaïdjan continueront à apporter leur contribution à ces liens.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules