POLITIQUE


L’établissement de la coopération entre l’AZERTAC et l’Agence télégraphique suisse examiné

A+ A

Bakou, 17 avril, AZERTAC

L’ambassadeur d’Azerbaïdjan en Suisse Ekrem Zeynally rencontré le rédacteur en chef de l’Agence télégraphique suisse (ATS) Bernard Maissen.

La rencontre avait pour objectif de mener des discussions sur l’étude des opportunités de l’établissement de la coopération entre l’Agence d’Information d’Etat de l’Azerbaïdjan (AZERTAC) et l’Agence télégraphique suisse (ATS).

Pendant la rencontre, Bernard Maissen a été informé sur les événements d’envergure internationale organisés en Azerbaïdjan et leur couverture par l’AZERTAC. Il a été noté que l’AZERTAC coopérait avec les agences de presse de 40 pays du monde et était représentée aux alliances internationales des agences de presse. L’an prochain, l’AZERTAC accueillera le Ve Congrès mondial des agences de presse et la XVIe Assemblée générale de l’Organisation des agences de presse d’Asie-Pacifique (OANA).

B. Maissen a souligné que l’ATS était la principale agence nationale de presse de la Suisse. Le rédacteur en chef de l’ATS a dit avoir été informé sur les événements d’envergure qu’accueille l’Azerbaïdjan, a rappelé ses rencontres avec les représentants de l’AZERTAC pendant différents congrès et réunions internationaux et a dit qu’il participerait au Ve Congrès mondial des agences de presse.

B. Maissen s’est dit prête à la coopération en matière d’échange de nouvelles, de formation des journalistes et à partager l’expérience sur les mécanismes de traitement des données. Le rédacteur en chef a noté qu’à la veille des élections parlementaires en Suisse en octobre prochain, ils pourraient créer des conditions pour que les journalistes de l’AZERTAC puissent prendre de l’expérience à l’ATS pendant une semaine. Le rédacteur en chef a également porté à l’attention qu’il rencontrerait le chef de la délégation azerbaïdjanaise lors de la conférence de l’EANA à Sofia, la semaine prochaine, et discuterait avec lui les possibilités de coopération.

Lors de l’entretien, il a été noté que l’AZERTAC était ouverte à ce genre de partenariat.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules