POLITIQUE


Elmar Mammadyarov : Azerbaïdjan contribue à la mission du «Soutien déterminé» de l’OTAN en Afghanistan

A+ A

Bakou, 13 mai, AZERTAC 

Avec ses troupes, ses possibilités de transit multifonctionnelles, ses aides de formation et de finance, l’Azerbaïdjan apporte des contributions importantes à la mission du «Soutien déterminé» de l’OTAN en Afghanistan, a déclaré Elmar Mammadyarov, ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, à la réunion à Ankara des ministres des Affaires étrangères des pays contribuant à la mission du « Soutien déterminé » de l’OTAN en Afghanistan.

Le ministre azerbaïdjanais a souligné que depuis 2012, l’Azerbaïdjan a apporté une aide d’un million d’euros au Fonds d’affectation spéciale consacrée à l’armée nationale afghane et transférera encore deux millions d’euros d’ici fin 2017. Mais l’expérience des années précédentes montre que seulement une aide militaire n’est pas suffisante pour le rétablissement de la paix durable en Afghanistan. En augmentant les contributions pratiques dans les secteurs de la formation, des exercices, du développement d’infrastructure, des investissements des finances, nous soutenons d’accroître l’auto confiance de l’Afghanistan, a dit E. Mammadyarov.

Le ministre azerbaïdjanais a souligné que l’Université ADA organise des cours pour les responsables afghans. L’Agence nationale pour l’action anti-mines de l’Azerbaïdjan réalise des projets de sensibilisations. Le ministère des Situations d’urgence est sur le point de signer un protocole d’entente qui permettra aux Afghans une formation de quatre ans. En outre, l’Azerbaïdjan met en œuvre des projets de la construction des écoles en Afghanistan.

Le ministre a déclaré : «Nous devons aider le gouvernement afghan dans la mise en œuvre d’un programme de réforme globale. La partie intégrante de ce programme est l’infrastructure de transport. Nous devons lier l’Afghanistan avec l’Europe par la voie la plus courte. En ce terme, le port Alat dans la mer Caspienne, le chemin de fer Bakou – Tbilissi – Kars reliant l’Azerbaïdjan, la Turquie et la Géorgie ainsi que la restauration de la Route de la Soie sont importants ».

Le ministre azerbaïdjanais a noté que l’avenir de l’Afghanistan dépend des pays voisins et tous les efforts doivent être conjugués pour réussir en ce sens.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules