BAKOU-2015


Premiers Jeux Européens : une conception du monde pleine de bienveillance

A+ A

Bakou, 26 mai, AZERTAC 

Nous sommes à la veille d’un événement sportif mondial. Les premiers Jeux Européens se tiendront du 12 au 28 juin à Bakou. Après que le Comité olympique européen a décidé en 2012 la tenue des premiers Jeux européens à Bakou, les préparatifs nécessaires ont été entamés en Azerbaïdjan. Malgré le fardeau du conflit et les problèmes qui en découlent, et dans un délai assez court, l’Azerbaïdjan s’est engagé à organiser cet événement extrêmement difficile et il a été en mesure de surmonter les différents obstacles.

Le dynamisme du développement social et économique de l’Azerbaïdjan l’a transformé en un pays attractif pour le sport. Le développement du sport est une des priorités de l’Azerbaïdjan. Différentes installations sportives-piscines, des stades ouverts et fermés, des centres de divertissement et de loisir-, qui jouent un rôle important dans développement durable du sport dans le pays et pour l’éducation physique des jeunes ont été construites dans diverses régions de la République. Au cours des dernières années, des événements sportifs mondiaux, parmi lesquels le championnat européen pour la gymnastique artistique dans les années 2009 et 2014, avaient été organisés à Bakou. Les nouvelles installations de sports d’hiver à Gousar et à Gebele attirent désormais beaucoup de touristes étrangers.

Les premiers Jeux européens se tiendront à Bakou, qui réunit sur son sol la modernité et un riche patrimoine culturel. Les nouveaux bâtiments, les palais, les hôtels et les installations sportives incarnent l’enthousiasme et les conceptions de l’Azerbaïdjan moderne.

Avec une tolérance exemplaire et sans la moindre discrimination religieuse ou culturelle, l’Azerbaïdjan regarde vers l’avenir en conservant son riche patrimoine historique. Voilà pourquoi les premiers Jeux européens doivent être considérés comme portés par une conception du monde pleine de bienveillance.

Je voudrais extraire une citation du discours que le Président Ilham Aliyev a prononcé à l’ouverture du « IIIe Forum sur le dialogue interculturel tenu les 18-19 mai à Bakou : « Ce fut un grand défi d’organiser les Jeux européens, mais la décision du Comité olympique européen sur la tenue des Jeux en Azerbaïdjan est une des décisions les plus sages prises au cours des dernières années. Nous allons accueillir plus de 6000 athlètes européens. Ce n’est pas seulement un événement sportif, mais c’est aussi un événement nourri par le goût de l’amitié et par un esprit de franc partenariat, et il sera une bonne occasion de montrer notre hospitalité ».

Les Jeux européens seront un événement important en Azerbaïdjan et en Europe, mais ils le seront aussi pour le monde turc. Il est tout à fait réjouissant qu’un pays turcophone surmonte une tâche aussi difficile.

Les peuples turcs, par leur nature, par leur culture et leur religion, refusent d’être isolés. Ayant eu tout au long de l’histoire un mode de vie nomade, ils étaient très proches de leurs chevaux et d’autres sports nationaux.

Actuellement, dans les pays turcophones, les sports modernes ainsi que les sports nationaux se développent.

Au cours des dernières années, les événements sportifs organisés dans les pays turcophones sont la preuve de la reconnaissance à l’échelle mondiale du potentiel de ces pays à promouvoir la paix et le développement grâce au sport. En 2011, le Kazakhstan a accueilli les VIIe Jeux asiatiques d’hiver, dans les années 2011 et 2013 le XXIe Universiade d’hiver, et la Turquie les XVIIe Jeux méditerranéens. On note la candidature de Bakou et d’Istanbul pour les Jeux olympiques d’été, de celle d’Almaty pour les Jeux olympiques d’hiver en 2022, ainsi que la tenue de « l’Universiade d’hiver » et des « Jeux de solidarité islamique » au Kazakhstan et en Azerbaïdjan en 2017, l’ensemble confirmant le soutien des pays turcophones à la sécurité globale.

Organisé en 2014 sur les rives du lac Issyk-Koul au Kirghizistan, les premiers « jeux mondiaux des nomades » ont contribué à la renaissance et la préservation de traditions nationales culturelles et sportives, et ils sont considérés comme un événement historique. Les « jeux mondiaux des nomades » ont contribué au renforcement de l’unité et de l’intégration du monde turc.

Tous ces événements sportifs mondiaux sont aussi une grande contribution au développement de l’infrastructure des pays hôtes. Dans l’optique des Jeux européens un certain nombre d’installations sportives ont été construites en Azerbaïdjan.

L’Azerbaïdjan a-t-il l’intention de poursuivre ces initiatives ? Oui. Ainsi, les « Jeux de la solidarité islamique » en 2017 et la Coupe d’Europe de football en 2020 seront organisés par l’Azerbaïdjan

Jandos Asanov

Secrétaire général de TURKPA

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules