SPORT


Simon Clegg : l’Azerbaïdjan a réussi à créer une marque « Jeux Européens Bakou-2015» VIDEO

A+ A

Bakou, 6 juin, AZERTAC 

Tous les Azerbaïdjanais sont fiers d’accueillir les premiers Jeux Européens de Bakou- 2015. « AZERTAC, partenaire médiatique officiel de Bakou-2015, conjuguera tous ses efforts pour réaliser dignement sa mission et couvrir à un niveau élevé les compétitions des jeux Européens », a-t-il été déclaré aujourd’hui, lors de la rencontre à l’Agence d’Etat d’Information de l’Azerbaïdjan (AZERTAC) entre Simon Clegg, directeur général du Comité d’opérations des Jeux Européens, et Aslan Aslanov, directeur général de l’AZERTAC.

Aslan Aslanov a détaillé les activités et les relations internationales de cette agence d’informations. Il a souligné qu'en 2016 et en 2019 AZERTAC accueillera le Congrès Mondial des Agences de Presse et présidera l’Organisation des Agences de Presse de l'Asie-Pacifique (OANA).

Insistant sur les contributions de l’AZERTAC pour promouvoir les premiers Jeux Européens, diffuser les informations sur les préparatifs et les installations sportives qui accueilleront les compétitions, et diffuser des informations sur les athlètes, Simon Clegg a noté qu’en tant que partenaire médiatique officiel de Bakou- 2015 cette agence jouait un rôle important.

Il a mis l’accent sur la courte période de 30 mois que l’Azerbaïdjan avait eu à sa disposition pour se préparer aux premiers « Jeux Européens » et sur le fait que le pays y a bien réussi. Il a noté qu’une large priorité était accordée aux médias afin de promouvoir ces premiers « Jeux Européens » et que toutes les conditions avaient été rassemblées pour y accueillir les journalistes. Grâce à Bakou-2015, l’Azerbaïdjan disposera dès lors d’une grande expérience pour organiser en 2016 le Grand Prix de Formule-1 d’Europe et l’Olympiade d’échecs, puis en 2017 les IVe Jeux de la solidarité islamique, et en 2020, le Championnat d’Europe de football.

Ensuite, Simon Clegg s’est entretenu avec les journalistes de l’AZERTAC et a répondu à leurs questions. Lors de son entretien avec les journalistes, S. Clegg a exprimé le plaisir d’avoir comme partenaire médiatique l’AZERTAC et a indiqué que l’objectif du Comité d’opération était d’organiser des Jeux dont les Azerbaïdjanais seront fiers et de réaliser une fête du sport qui retiendra l’attention du public mondial. Il a souligné que la majorité des billets pour la cérémonie d’ouverture avaient déjà été déjà vendus et qu’on pouvait d'ores et déjà dire que Bakou -2015 a créé une marque « Jeux Européens ». Il a fait part du fait que les premiers « Jeux Européens » seront suivis par un auditoire d’environ 800 millions de spectateurs et que ces jeux seront diffusés également dans de grands pays tels que les Etats-Unis, la Chine, le Japon, l’Inde.

Partageant ses impressions sur le pays, S. Clegg s’est dit fasciné par l’Azerbaïdjan : « Vous avez une histoire très riche et de laquelle vous pouvez être fier. En Orient, c’est l’Azerbaïdjan qui a établi la première République démocratique et a accordé le droit de vote aux femmes, dix ans plus tôt que dans mon pays. La fondation, il y a 95 ans, de l’AZERTAC, est aussi une de ses réussites ».

Très élogieux sur l’hospitalité azerbaïdjanaise, Simon Clegg a déclaré que l’Azerbaïdjan était voué à un brillant avenir et ce, malgré la complexité de la région. Bien que l’Azerbaïdjan soit un jeune pays indépendant, il a déjà beaucoup de réalisations à son actif. Il a exprimé son espoir que les athlètes azerbaïdjanais gagneront de nombreuses médailles au cours de ces « Jeux Européens ».

Aslan Aslanov, directeur général de l’AZERTAC, a remercié Simon Clegg d’être venu à la rencontre des journalistes et a rappelé que c’était un grand plaisir d’être le partenaire médiatique officiel de Bakou- 2015. L’AZERTAC ne ménagera pas ses efforts pour une diffusion de qualité des « Jeux européens », tant au niveau national qu’au niveau international.

« Nous essaierons de mériter la confiance qui nous a été accordée pour diffuser dans le monde ces Jeux légendaires, a dit Aslan Aslanov, directeur général de l’AZERTAC.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules