POLITIQUE


Un député britannique condamne la visite attendue du «chef» du soi-disant régime séparatiste à Londres

A+ A

Bakou, 7 juillet, AZERTAC

Bob Blackman, membre de la Chambre des Communes du parlement britannique, secrétaire du groupe interparlementaire d'amitié Grande-Bretagne-Azerbaïdjan, a condamné la visite attendue à Londres de Bako Saakian qui se présente comme le chef du soi-disant régime séparatiste établi sur les territoires occupés de l'Azerbaïdjan.

En réponse à l'enquête du Cercle européen d'Azerbaïdjan (TEAS), le député britannique a souligné qu'il avait adressé à Robin Niblett, directeur de l'Institut royal des relations internationales - Chatham House, une lettre de protestation concernant l'invitation de B. Saakian à un évènement qui se tiendra à cet institut. La lettre de protestation stipule :

«La semaine dernière j'ai eu l'occasion d'assister à la présentation d'un livre dédié à la mémoire des victimes de la tragédie de Khodjaly. J'ai été choqué d'avoir été au courant de l'invitation de Bako Saakian, «président» du soi-disant régime séparatiste du Haut-Karabagh, à Chatham House pour prononcer un discours. Le gouvernement britannique ne reconnaît pas le régime illégal au Haut-Karabagh. Pourtant, le gouvernement est incapable d'empêcher la visite de B. Saakian en Grande-Bretagne. Parce que ce n'est pas une visite officielle. L'invitation d'une personne indésirable comme B. Saakian à Chatham House me préoccupe en tant que secrétaire du groupe interparlementaire d'amitié Grande-Bretagne-Azerbaïdjan et je m'adresse à vous afin de demander le report de cet événement».

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules